Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Traitement des kystes épidermoïdes du scrotum par laser CO2 : deux cas et revue de la littérature - 29/03/19

Management of scrotal cysts usingCO2 laser: Two cases and a literature review

Doi : 10.1016/j.annder.2018.07.032 
E. Bahloul , M. Mseddi, F. Hammemi, K. Souid, M. Amouri, H. Turki
 Service de dermatologie, CHU Hedi Chaker, 3029 Sfax, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les kystes épidermiques scrotaux sont des tumeurs bénignes du scrotum. Le caractère chronique de ces lésions, leur aspect inesthétique et leur survenue chez des sujets jeunes s’accompagnent souvent d’un retentissement psychologique. Nous rapportons deux cas de kystes épidermoïdes scrotaux traités par le laser CO2 en mode superpulsé.

Observations

Les paramètres utilisés étaient une puissance de respectivement 10 et 10,8W pour une durée de pulse de 20ms avec une durée de pause similaire. Les séances étaient réalisées après anesthésie locale par lidocaïne. Une à deux séances de 10minutes étaient nécessaires pour traiter tous les kystes. Des soins locaux à base de corps gras et d’antibiotique local étaient prescrits après la séance laser. Les résultats esthétiques étaient excellents, satisfaisant nos patients. Aucune complication ou récidive n’a été notée. Nous avons également traité de la même manière un patient ayant un kyste scrotal unique, avec des résultats excellents et sans complication ni récidive.

Discussion

Une revue exhaustive de la littérature a été réalisée à partir du moteur de recherche PubMed® avec les mots clés « EpidermalCyst », « lasers » et « scrotum ». Seuls deux cas cliniques de kystes scrotaux traités par laser étaient rapportés, un avec un laser Nd-YAG et l’autre avec un laser Diode. L’utilisation du laser CO2 n’a pas été rapportée dans le traitement des kystes épidermoïdes scrotaux, alors qu’elle semble permettre un traitement efficace et sans récidive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Epidermal cyst is a common cutaneous lesion that may be located in the scrotum and is seen especially in young and middle-aged men. This entity is not only chronic but can also affect the patient's appearance, thus having an impact on their quality of life. Surgical excision is the classical procedure to remove such cysts, but it can be time-consuming and leave unpleasant scars. In this report, we included patients with scrotal cysts treated with the CO2 laser.

Patients and methods

This study reports on two patients referred with epidermal scrotal cysts in whom CO2 laser was used in superpulse mode at 10 to 10.8W and with a pulse duration of 20ms. The session was performed after local anesthesia with lidocaine. One to two 10-minute sessions were required to treat all cysts. All the patients were satisfied with the cosmetic results and no complications or recurrences were observed at follow-up. We also treated a patient with a single scrotal cyst in the same way, with excellent results.

Discussion

A literature review was performed using the Medline database. It revealed only two case reports involving scrotal cysts treated with laser using Nd-YAG laser and Diode Laser. There is no reported use of CO2 laser in the treatment of scrotal cysts. Its use in superpulsed mode in the cases we describe is innovative. This procedure appears to be a safe, tolerable, and efficacious approach for the removal of epidermal scrotal cysts resulting in excellent cosmetic results and without recurrence.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Kyste épidermoïde, Scrotum, Laser CO2

Keywords : Epidermal cyst, Scrotum, CO2 laser


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 146 - N° 3

P. 175-180 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prurigo pigmentosa : une entité que le dermatologue doit connaître
  • B. Cribier
| Article suivant Article suivant
  • Hamartome folliculaire basaloïde : étude anatomoclinique
  • G. Hazemann, C. Michel, A. Mahé, D. Lipsker, B. Cribier

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.