Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Ulcères de jambe nécrotiques après application locale de chlorméthine - 29/03/19

Necrotic leg ulcers after topical application of chlormethine

Doi : 10.1016/j.annder.2018.12.001 
C. Gary a, , V. Gautier a, I. Lazareth a, M. Bagot b, R. Asgari c, P. Priollet a
a Service de médecine vasculaire, groupe hospitalier Paris Saint-Joseph, 185, rue Raymond-Losserand, 75014 Paris, France 
b Service de dermatologie, hôpital Saint-Louis, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75010 Paris, France 
c Centre régional de pharmacovigilance, hôpital européen Georges-Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

La chlorméthine en applications locales est très largement utilisée, et ce depuis plusieurs années, dans le traitement du mycosis fongoïde de stade précoce. Les réactions cutanées à type d’irritation et de prurit représentent ses principaux effets secondaires. Nous rapportons un effet indésirable rare, mais sévère, à type d’ulcères de jambe nécrotiques.

Observation

Une femme de 82 ans, hypertendue, se présentait pour des ulcérations cutanées des membres inférieurs évocatrices d’angiodermite nécrotique atypique. Ces ulcérations étaient survenues à la suite d’un traumatisme local, un mois après le début d’applications locales de chlorméthine (Valchlor®) pour un mycosis fongoïde. Le bilan étiologique trouvait une artériopathie oblitérante des membres inférieurs modérée, qui constituait un facteur aggravant, mais ne pouvait expliquer qu’en partie la survenue de ces ulcérations du fait de leur aspect clinique. De plus, devant leur chronologie de survenue, une origine médicamenteuse était suspectée. Le traitement par chlorméthine était remplacé par des dermocorticoïdes et des soins locaux étaient prodigués sur les ulcères. L’évolution était favorable.

Conclusion

L’imputabilité de cet effet indésirable potentiel de la chlorméthine repose sur des critères chronologiques et sémiologiques. Il implique des conséquences thérapeutiques pratiques. Il s’agit du premier cas publié d’ulcère de jambe induit par le Valchlor®.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

Topical chlormethine has been widely used in the early stages of mycosis fungoides for many years. Cutaneous reactions (skin irritation and itch) are the most frequent adverse effects. Herein we report a rare side effect: severe necrotic leg ulcers.

Patients and methods

An 82-year-old woman with a history of high blood pressure developed hyperalgesic necrotic ulcers on the lower limbs following local trauma one month after initiation of topical chlormethine (Valchlor®) to treat mycosis fungoides. Aetiological examination showed moderate peripheral arterial disease which, while constituting an aggravating factor, did not account fully for these skin ulcers. Moreover, drug-induced ulcer was suspected on account of the chronology. Dermal corticoids and topical treatment were prescribed in place of chlormethine and led to a favourable outcome.

Conclusion

Incrimination of chlormethine was based on the chronological and semiological criteria. This is the first published case of leg ulceration induced by Valchlor®.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Chlorméthine, Méchloréthamine, Mycosis fongoïde, Ulcère de jambe, Effets secondaires

Keywords : Chlormethine, Mechlorethamine, Mycosis fungoides, Leg ulcer, Side effects


Plan


© 2018  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 146 - N° 3

P. 226-231 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Syndrome d’Adams-Oliver et cutis marmorata telangiectatica congenita
  • W. Kojmane, F. Hmami, S. Atmani
| Article suivant Article suivant
  • Leishmanioses cutanées
  • M. Mokni

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.