Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le chlorhydrate d’Isothipendyl, un photoallergène méconnu - 04/04/19

Doi : 10.1016/j.reval.2019.02.031 
C. Berthin , M. Avenel-Audran, J. Delaunay
 Dermatologie, Angers, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Le chlorhydrate d’isothipendyl (CITP) est un antihistaminique de la famille des phénothiazines, très utilisé en topique contre piqûres d’insectes et prurit (Apaisyl®gel, Sédermyl®). Un cas d’allergie (Takashima, 1983) [1] et un de photoallergie (Bibas et al., 2012) [2] ont été rapportés. La fréquence de cette allergie est vraisemblablement sous-estimée par défaut de diagnostic ou de publication. Nous rapportons ce nouveau cas pour attirer l’attention sur ce photoallergène classique mais mal connu.

Méthodes

Une femme de 59 ans consultait en juillet 2018 pour une éruption vésiculo-bulleuse des zones photoexposées. Elle avait une histoire d’atopie et d’eczéma de contact. L’éruption était survenue après application d’Apaisyl gel® sur des piqûres de moustiques. Il n’y avait aucune prise médicamenteuse. Des patch-tests (PT) étaient réalisés à distance ainsi que des photopatch-tests (PPT) avec la batterie médicaments photoallergènes et l’Apaisyl®, exposés en UVA à 5J/cm2. Ils se révélaient positifs pour Ni, Co, résine PBF et budésonide en PT, de pertinence ancienne, le gel utilisé (PT++/PPT+++) et la prométhazine (PT-, PPT+++). Deux autres cas de photoallergie à l’Apaisyl® préalablement diagnostiqués dans le service étaient retrouvés.

Discussion

Nous rapportons un cas d’eczéma photoaggravé à l’Apaisyl® confirmé par les PT et PPT. L’Apaisyl® gel est un topique antihistaminique très utilisé en France, en vente libre, dont le principe actif est le CITP. Le seul cas similaire publié ne reflète pas la réalité, même si 10 cas ont été déclarés à la pharmacovigilance française entre 1993 et 2010 [2]. Nombre de cas ne sont pas publiés, comme nos précédents cas, ou ne sont même pas diagnostiqués. Les patients omettent de signaler l’utilisation de ces topiques qu’ils jugent anodins. C’est parfois, du fait d’une allergie croisée, comme pour le seul cas publié, un PPT positif à une autre phénothiazine qui fait évoquer le diagnostic [2]. Dans notre cas, le PPT à la prométhazine était aussi positif. Moreau et al. (1995) ont aussi démontré expérimentalement la phototoxicité du CITP.

Conclusion

Cette observation rappelle l’importance de l’enquête et des PPT devant un eczéma en zone photoexposée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 59 - N° 3

P. 247 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pru p 7 et allergie à la pêche : distribution géographique, implications cliniques et lien avec la pollinose au cyprès
  • C. Klingebiel, Y. Chantran, R. Arif-Lusson, A. Ehrenberg, J. Östling, C.A.R.O. Poisson, V. Liabeuf, C. Agabriel, J. Birnbaum, F. Porri, A. Sarrat, P.A. Apoil, M. Vivinus, L. Garnier, A.M. Chiriac, D.P. Caimmi, J.L. Bourrain, P. Demoly, S. Guez, F. Boralevi, B. Lovato, C. Palussière, S. Leroy, T. Bourrier, L. Giovannini-Chami, M. Gouitaa, A. Aferiat-Derome, D. Charpin, T. Sofalvi, I. Cabon-Boudard, Y.P. Massabie, B. Hofmann, N. Bonardel, M. Dron-Gonzalvez, B. Sterling, A. Carsin, S. Vivinus, B. Poitevin, L. Nicolau, G. Lieutard, S. Mezouar, I. Annesi-Maesano, J.L. Mege, J. Lindholm, J. Vitte
| Article suivant Article suivant
  • Présence et pertinence de Fel d 4 dans la sensibilisation aux squames de chat
  • V. Leduc, C. Aparicio, K. Lièvre

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.