Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Recours à la biothérapie dans la prise en charge de la maladie de Behçet dans un service de médecine interne - 05/04/19

Use of biotherapy in the management of Behçet's disease in a department of internal medicine

Doi : 10.1016/j.revmed.2019.03.326 
F.A. Wanvoegbe a, , b , A. Turcu a, B. Bach a, H. Devilliers a, G. Muller a, C. Deschasse c, J.F. Besancenot a, A. Bron c, P. Bielefeld a
a Médecine interne et maladies systémiques, CHU Dijon Bourgogne, 21000 Dijon, France 
b Médecine interne, CHUD-OP de Porto-Novo, Bénin 
c Ophtalmologie, CHU Dijon Bourgogne, 21000 Dijon, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 05 avril 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Introduction

La maladie de Behçet (MB) est une vascularite occlusive artérielle, veineuse et capillaire responsable d’atteintes multisystémiques. L’objectif de cette étude était de déterminer la fréquence et les facteurs favorisants du recours à la biothérapie dans de la prise en charge des patients suivis dans notre service pour une MB.

Méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective des dossiers des patients suivis pour une MB dans un service de médecine interne de janvier 2005 à août 2018.

Résultats

Un total de 41 patients a été inclus avec un âge moyen au diagnostic de 42,5±12,1 ans (extrêmes de 16 ans et 63 ans) et un sex-ratio hommes/femmes égal à 1,05. L’aphtose buccale et/ou génitale était présente chez 70,7 % des patients. Les autres atteintes répertoriées étaient : oculaires (78,0 %), articulaires (46,3 %), cutanées (41,5 %), neurologiques centrales (34,1 %), vasculaires (26,8 %), digestives (7,3 %), péricardique (2,4 %) et épididymaire (2,4 %). Une biothérapie, interféron α et anticorps monoclonaux, a été utilisée chez 15 patients (36,6 %), après échec des traitements conventionnels. Les anticorps monoclonaux utilisés étaient des anti-TNFα (infliximab, adalimumab, certolizumab et golimumab) sauf chez un patient où l’ustekinumab avait été utilisé. Le recours à la biothérapie était effectué dans 46,9 % des cas ayant une atteinte oculaire et chez aucun des patient sans atteinte oculaire (p=0,01).

Conclusion

Les biothérapies représentent une solution aux échecs des traitements conventionnels dans les atteintes oculaires de la MB en particulier.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Background

Behçet's disease (BD) is a recurrent multisystemic disease responsible for occlusive vasculitis with arterial, venous and capillary involvement. The aim of this study was to determine the frequency and the features associated with the use of biotherapy in the management of patients followed in our department for BD.

Methods

This is a retrospective study of patients medical records followed for BD in a department of internal medicine from January 2005 to August 2018.

Results

A total of 41 patients were included with a mean age at diagnosis of 42.5±12.1 years (range 16 to 63) and a sex ratio men/women of 1.05. Oral and/or genital aphtosis was present in 70.7% of the patients. Other lesions were: ocular (78.0%), articular (46.3%), cutaneous (41.5%), central neurological (34.1%), vascular (26.8%), digestive (7.3%), pericardial (2.4%) and epididymal (2.4%). A biotherapy, interferon α and monoclonal antibodies, was used in 15 patients (36.6%), after failure of conventional treatments. The monoclonal antibodies were anti-TNFα (infliximab, adalimumab, certolizumab and golimumab) except in one patient for whom ustekinumab was used. Biotherapy was used in 46.9% of the patients with ocular involvement and never used in those patients without ocular involvement (P=0.01).

Conclusion

Biotherapy is effective and represents a solution to the failures of conventional treatments in severe forms of Behçet's disease with ocular involvement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Maladie de Behçet, Biothérapie

Keywords : Behçet's disease, Biotherapy


Plan


© 2019  Société Nationale Française de Médecine Interne (SNFMI). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.