Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Complications cardiaques de la radiothérapie mammaire - 08/04/19

Cardiac complications of breast radiation therapy

Doi : 10.1016/j.bulcan.2019.01.020 
Emmanuel Kammerer 1, 4, Jennifer Le Guévelou 1, 4, Sophie Jacob 2, 4, Julien Geffrelot 1, 4, Serge Danhier 1, 4, Eric Saloux 3, 4, François Sichel 1, 4, Carine Laurent 1, 4, Christelle Levy 1, 4, Juliette Thariat 1, 4,
1 Centre de lutte contre le cancer François Baclesse, 3, avenue du Général Harris, 14000 Caen, France 
2 Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, 31, avenue de la Division Leclerc, 92262 Fontenay-aux-Roses, France 
3 CHU de Caen, service de cardiologie, avenue de la Côte de Nacre, 14000 Caen, France 
4 Normandie Université - Unicaen, 14000 Caen, France 

Juliette Thariat, Centre de lutte contre le cancer François Baclesse, service de radiothérapie, 3, avenue du Général Harris, 14000 Caen, France.Centre de lutte contre le cancer François Baclesse, service de radiothérapie3, avenue du Général HarrisCaen14000France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

La radiothérapie adjuvante mammaire s’est imposée comme un standard de prise en charge des cancers du sein, soit en situation post-chirurgicale, soit dans les cancers avec envahissement ganglionnaire. La chaîne mammaire interne est de plus en plus incluse dans les volumes-cibles, du fait d’un gain en survie. Ce gain en survie est cependant à mettre en balance avec les complications cardiaques dans les cancers du sein gauche. La radiothérapie conformationnelle en modulation d’intensité (RCMI) est volontiers employée dans cette indication, de manière à mieux couvrir les volumes-cibles, mais elle tend à majorer les volumes sains irradiés, notamment cardiaques. La dose moyenne cardiaque est plus élevée avec RCMI, alors qu’elle est par ailleurs prédictive d’événements cardiovasculaires chez les patientes traitées en 3D. Cet article a pour but de faire un état des lieux des irradiations de la CMI, ainsi qu’une revue des mécanismes de toxicité cardiaque radio-induite et des moyens de la diagnostiquer précocement. Une coopération entre oncologues médicaux, oncologues radiothérapeutes, et cardiologues est nécessaire de manière à mieux prendre en charge les patientes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Adjuvant radiation therapy in breast cancer is a standard of care, either post-lumpectomy or in case of lymph node involvement. Internal mammary chain (IMC) is more and more included in the clinical target volume, because it increases overall survival. This increase must be weighed against cardiac complications in left breast cancer. Intensity modulated radiation therapy (IMRT) is used in this indication in order to better cover target volumes, but tends to increase irradiated healthy volumes, including the heart. The average cardiac dose is higher with IMRT, while it is also predictive of cardiovascular events in patients treated in 3D. This article aims to make an inventory of the IMC irradiations, as well as a review of the mechanisms of radiation-induced cardiac toxicity and ways to diagnose it early. Cooperation between medical oncologists, radiotherapy oncologists and cardiologists is needed to better support patients.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Radiothérapie, Cancer du sein, Toxicité cardiaque, Chaîne mammaire interne

Keywords : Radiation Therapy, Breast Cancer, Cardiac Toxicity, Internal mammary chain


Plan


© 2019  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 106 - N° 4

P. 379-388 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise à jour concernant la prise en charge du cancer de la vulve : les recommandations de l’Assistance publique–hôpitaux de Paris
  • Henri Azaïs, Victoire Pauphilet, Jérémie Belghiti, Maryam Nikpayam, Clémentine Gonthier, Philippe Maingon, Rosa Conforti, Catherine Uzan, Geoffroy Canlorbe, Groupe transversal sein-gynécologie AP–HP
| Article suivant Article suivant
  • Évolution du cadre réglementaire de la recherche clinique
  • Marie Vanseymortier, Julien Thery, Nicolas Penel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.