Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Anatomie pathologique du cancer de prostate - 10/04/19

[18-560-A-11]  - Doi : 10.1016/S1762-0953(19)87942-6 
G. Fromont
 Service d'anatomie et cytologie pathologique, CHU Bretonneau, Université de Tours, Inserm UMR1069, « Nutrition, Croissance et Cancer », boulevard Tonnellé, 37000 Tours, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 10
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

La place des pathologistes dans la prise en charge des cancers de prostate est majeure. L'analyse histopathologique des biopsies permet de faire le diagnostic, de reconnaître les lésions frontières et précancéreuses et de rechercher des critères pronostiques. Ces critères, qui permettent d'adapter les propositions thérapeutiques, sont : la différenciation cancéreuse déterminée par le score International Society of Urological Pathology/Organisation mondiale de la santé (ISUP/OMS) 2016, l'évaluation de la quantité tumorale et éventuellement du stade d'extension, et l'infiltration des structures adjacentes telles que l'invasion périnerveuse, les embols intravasculaires (exceptionnels), et les foyers de carcinomes intraductaux. L'analyse pathologique des pièces de prostatectomie et des produits de curage a pour but de réévaluer le score ISUP, de déterminer le stade pTNM, et de préciser le statut des limites d'exérèse chirurgicales, ces paramètres étant déterminants pour prédire le risque de récidive après traitement. Enfin, si l'adénocarcinome acinaire représente plus de 90 % des cancers prostatiques d'origine épithéliale, il est important de reconnaître l'existence de formes plus rares mais souvent plus agressives, tels le carcinome ductal ou le carcinome neuro-endocrine. Les tumeurs mésenchymateuses prostatiques sont très rares, comprenant des lésions spécifiques de la prostate comme les stromal tumors of uncertain malignant potential (STUMP) et le sarcome stromal.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Cancer de prostate, Immunohistochimie, Prostatectomie, Score de Gleason, Stade pTNM


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Cancer de la prostate. Épidémiologie. Facteurs de risques. Anatomopathologie
  • G. Fournier, A. Valeri, P. Mangin, O. Cussenot
| Article suivant Article suivant
  • Cancer de la prostate : diagnostic et bilan d'extension
  • D. Lizée, A. Ouzzane, A. Villers

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.