Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Endocrinopathies induites par l’immunothérapie : synthèse du consensus 2018 de la Société française d’endocrinologie - 12/04/19

Immunotherapy-induced endocrinopathies: Insights from the 2018 French Endocrine Society Guidelines

Doi : 10.1016/j.bulcan.2019.02.003 
Frédéric Castinetti 1, , Francoise Borson-Chazot 2
1 Assistance publique Hôpitaux de Marseille, Aix-Marseille université, Marseille Medical Genetics, department of endocrinology, UMR 1251, 13005 Marseille, France 
2 Hospices Civils de Lyon, Fédération d’endocrinologie, université Claude Bernard Lyon 1, HESPER EA 7425, 69008 Lyon, France 

Frédéric Castinetti, hôpital de la Conception, endocrinologie, 147, boulevard Baille, 13005 Marseille, France.hôpital de la Conception, endocrinologie147, boulevard BailleMarseille13005France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 12 avril 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Au cours des dix dernières années, la prise en charge des cancers a été modifiée par l’utilisation de plus en plus fréquente de l’immunothérapie. Cependant, ces molécules exposent à des effets secondaires, parmi lesquels des toxicités endocriniennes. Les indications de ces molécules étant en constante augmentation du fait de leur efficacité, il est important que les endocrinologues et les oncologues sachent dépister, prendre en charge et surveiller ce type de toxicité. Dans cette optique, la Société française d’endocrinologie a initié la rédaction d’un consensus d’experts sur les toxicités endocriniennes de l’immunothérapie. Le texte présenté ici est une synthèse pour l’oncologue de ces avis d’experts : il est en particulier souligné le bilan initial à effectuer, la surveillance, les situations d’urgence pour lesquelles la prise en charge oncologique immédiate est cruciale, et la place de l’interaction entre l’oncologue référent et l’endocrinologue (que ce soit pour le diagnostic, le suivi ou la prise en charge). Ces points seront abordés pour chacune des quatre endocrinopathies induites, à savoir la thyroïdite, l’hypophysite, le diabète sucré et l’insuffisance surrénale. Enfin, une mise en perspective de la prise en charge de ces endocrinopathies et des recommandations globales du CTCAE (Common terminology criteria for adverse events) sera également effectuée.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

The management of cancer patients has changed due to the considerably more frequent use of immune checkpoint inhibitors (ICPI). However, the use of ICPI has a risk of side-effects, particularly endocrine toxicity. Since the indications for ICPI are constantly expanding due to their efficacy, it is important that endocrinologists and oncologists know how to look for this type of toxicity and how to treat it when it arises. In view of this, the French Endocrine Society initiated the formulation of a guidance document on ICPI-related endocrine toxicity. In this paper, we summarize the main insights of experts’ opinions, from an oncologist viewpoint: initial screening, monitoring, emergency situations for which immediate management by the oncologist is crucial, as well as the roles of the interactions between oncologists and endocrinologists. These points will be detailed for each endocrinopathy, i.e., dysthyroidism, hypophysitis, fulminant diabetes and primary adrenal insufficiency. In each chapter, expert opinion will be given on the diagnosis, management and monitoring for each complication. Finally, the CTCAE (Common terminology criteria for adverse events) recommendations will be discussed in view of the relatively easy management of such endocrine side-effects.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : CTLA4, PD-1, PD-L1, Thyroïdite, Hypophysite, Insuffisance surrénale, Diabète

Keywords : CTLA4, PD-1, PD-L1, Thyroiditis, Hypophysitis, Adrenal insufficiency, Diabetes


Plan


 Ces recommandations ont été présentées dans le cadre du congrès annuel de la Société française d’endocrinologie, à Nancy, le 15 septembre 2018, en présence de l’ensemble des membres du consensus : Frédérique Albarel (Marseille), Françoise Archambeaux (Limoges), Jérôme Bertherat (Paris), Benjamin Bouillet (Dijon), Perrine Buffier (Dijon), Claire Briet (Angers), Bertrand Cariou (Nantes), Philippe Caron (Toulouse), Olivier Chabre (Grenoble), Philippe Chanson (Bicetre), Christine Cortet (Lille), Christine Do Cao (Lille), Delphine Drui (Nantes), Magali Haissaguerre (Bordeaux), Ségolène Hescot (Paris) Frédéric Illouz (Angers), Emmanuelle Kuhn (Paris), Najiba Lahlou (Pannes), Emilie Merlen (Lille), Véronique Raverot (Lyon), Sarra Smati (Nantes), Bruno Verges (Dijon).


© 2019  Société Française du Cancer. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.