Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Transposabilité dans la pratique clinique des dernières grandes études en diabétologie - 12/04/19

Transposability into clinical practice of the last major studies in diabetology

Doi : 10.1016/S1957-2557(19)30064-1 
S. Halimi
 Professeur Émérite, Faculté de Médecine de Grenoble, Université Grenoble Alpes, Grenoble 

*Correspondance: 11 rue Voltaire F-38000 Grenoble.11 rue VoltaireGrenobleF-38000

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 11
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Les études à visée cardiovasculaire (CV) portant sur des sujets atteints de diabète de type 2 (DT2) ont été menées sur l’ensemble des nouveaux antidiabétiques, oraux comme injectables. De celles qui ont concerné les inhibiteurs de la dipeptidyl peptidase-4 (DPP-4) (gliptines), on retient leur sécurité CV, sans supériorité versus placebo. Celles portant sur les agonistes des récepteurs du glucagon-like peptide-1 (GLP1-AR), et les inhibiteurs des cotransporteurs sodium-glucose de type 2 (SGLT2-i) (gliflozines) ont, au contraire, apporté des résultats totalement inédits jusqu’alors, démontrant pour certains un effet cardioprotecteur, et parfois néphroprotecteur chez certains sujets. Parmi les GLP1-AR, certains ont montré une protection CV chez des patients principalement en prévention secondaire (liraglutide, semaglutide, albiglutide, dulaglutide), mais pas avec d’autres molécules (exénatide, lixisénatide). Les SGLT2-i, ou gliflozines, ont aussi montré une réduction des événements CV majeurs en prévention secondaire, mais, de plus, une réduction des hospitalisations pour insuffisance cardiaque et les événements rénaux, baisse de la fonction rénale principalement. Contrairement aux GLP1-AR, une classe qui semble hétérogène, pour les SGLT2-i, on trouve un effet classe dans les résultats des études publiées (EMPA-REG OUTCOME, CANVAS, DECLARE-TIMI 58). Toutes ces données ont influencé et bouleversé les nouvelles stratégies de prise en charge de l’hyperglycémie chez les patients DT2 conseillées par l’American Diabetes Association (ADA) en 2019, et dans le consensus ADA-European Association for the Study of Diabetes (EASD) 2018.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Cardiovascular (CV) trials in subjects with type 2 diabetes (T2D) were carried out with all new oral antidiabetic agents as injectables since 2008. The first class, the dipeptidyl peptidase-4 (DPP-4) inhibitors (gliptins), are considered as safe regarding CV events (MACE) without superiority vs. placebo. Those relating to glucagon-like peptide-1 receptor agonists (GLP1-AR), and sodium-glucose cotransporter type 2 (SGLT2-i) inhibitors (gliflozins) have, on the contrary, brought completely new unexpected results until now, a significant reduction of major cardiovascular events, and some benefits on renal function in some trials. Among the GLP1-AR, some have shown CV protection in patients mainly in secondary CV prevention (liraglutide, semaglutide, albiglutide, dulaglutide) but not some other molecules (exenatide, lixisenatide). SGLT2-i (gliflozins) have also shown a reduction in major CV events in secondary prevention, but in addition a reduction in hospitalizations for heart failure and renal events, mainly the decrease of renal function. Unlike GLP1-AR a class that seems heterogeneous, ones describe a class effect in the results of SGLT2-i’s published studies (EMPA-REG OUTCOME, CANVAS, and DECLARE-TIMI 58). All of these data have influenced and disrupted the new strategies for managing hyperglycemia in patients with T2D recommended by the ADA-EASD 2018 Consensus and the 2019 ADA Standards of Medical Care in Diabetes.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés: : Antidiabétiques, diabète de type 2, complications cardiovasculaires, complications rénales, essai clinique, prévention cardiovasculaire secondaire, prévention rénale, mortalité.

Keywords : Antidiabetic agents, cardiovascular complications, renal disease, clinical trial, mortality, secondary cardiovascular prevention, renal prevention, type 2 diabetes.


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 13 - N° S1

P. S40-S50 - mars 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Mise au point sur le profil de tolérance de la classe des inhibiteurs de SGLT2
  • P. Gourdy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.