Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Meningococcal C vaccine coverage in France in infants, children, and adolescents - 14/04/19

Évolution de la couverture vaccinale méningococcique C en France chez le nourrisson, l’enfant et l’adolescent

Doi : 10.1016/j.medmal.2019.01.014 
J. Gaudelus a, b, R. Cohen c, B. Leboucher d, J.P. Stahl e, F. Denis f, P. Pujol g, , L. Longfier h, A. Martinot i
a Service de pédiatrie, hôpital Jean-Verdier, 93140 Bondy, France 
b Université Paris-XIII, 93017 Bobigny, France 
c Unité court séjour petits nourrissons, CHI de Créteil, 40, avenue de Verdun, 94010 Créteil cedex, France 
d Unité de réanimation et médecine néonatales, pôle Femme-Mère-Enfant, CHU ANGERS, 4, rue Larrey, 49933 Angers cedex 9, France 
e Service de maladies infectieuses et tropicales, université-1 de Grenoble, CHU, BP 217, 38043 Grenoble, France 
f Service de bactériologie-virologie-hygiène, CHU Dupuytren, 2, avenue Martin-Luther-King, 87042 Limoges cedex, France 
g GSK France, 23, rue François Jacob, 92500 Rueil-Malmaison, France 
h Institut des Mamans, 10, boulevard des Frères Voisin, 92130 Issy-les-Moulineaux, France 
i University Lille, CHU Lille, EA 2694 - Santé publique : épidémiologie et qualité des soins, 59000 Lille, France 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 7
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Highlights

Meningitis C is a rare disease, with a high case fatality. Existing vaccines greatly contributed to controlling this disease in countries with high vaccine coverage.
Vaccinoscopie is an annual French web-based survey targeted at mothers and monitoring vaccine coverage of several diseases in children as well as the opinion of mothers regarding vaccination.
This study shows that MenC vaccination coverage is insufficient, especially in 14-15-year-old adolescents. In 2017 only one in two teenagers was vaccinated.
More than 25% of surveyed mothers think their teenager is protected by the vaccination whereas he/she is not.
The main concerns expressed by surveyed mothers considering MenC vaccination not very useful or useless are adverse effects, the rarity of the disease, and the lack of vaccine information.
Raising awareness and communicating evidence-based information on the importance of MenC vaccination by health players is essential to stop the spread of MenC in Franc.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objectives

Meningococcal C (MenC) vaccination was introduced in the French vaccination calendar in 2010 to reduce the incidence of invasive meningococcal C disease (IMDC), mainly through herd immunity. The Vaccinoscopie survey helps follow vaccination coverage rates (VCRs) of children.

Methods

This annual survey is based on a self-administered online questionnaire. In 2017, 4500 mothers of children completed the questionnaire and reported all vaccinations recorded in their child's health record.

Results

MenC vaccination was deemed indispensable or useful by 77% to 84% of mothers. The main barrier mentioned by mothers considering the vaccination useless/not very useful, was fear of adverse effects. VCR was estimated at 77% among 24-35-month-old infants, 79% among 6-year-old children, and 50% among 14-15-year-old adolescents. VCR strongly varied depending on the physician's advice for vaccination and on the type of follow-up. Six months after publication of the new French vaccine calendar in April 2017, with a MenC vaccine recommendation for all 5-month-old infants, 43% of infants had received a dose at 6 months of age.

Conclusions

VCRs are insufficient to reach herd immunity. Between 2011 and 2017 more than 100 deaths could have been avoided in France if optimal VCRs had been achieved. Faced with this vaccine strategy failure, the new vaccine recommendation at 5 months of age seems well-accepted. This recommendation and the implementation of infant mandatory vaccination in 2018 should have a major impact on IMD C incidence in this age group.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

La vaccination méningococcique C (MenC) a été introduite au calendrier français en 2010 afin de diminuer les infections invasives à méningocoque de sérogroupe C (IIMC) en grande partie par l’installation d’une immunité de groupe. Au travers de l’enquête Vaccinoscopie, nous avons suivi la couverture vaccinale (CV) des enfants.

Méthodes

Vaccinoscopie est une enquête annuelle réalisée à l’aide d’un questionnaire auto-administré par internet. En 2017, 4500 mères d’enfants ont répondu et retranscrit les vaccinations de leur enfant.

Résultats

De 77 à 84 % des mères considéraient la vaccination MenC indispensable ou utile. Parmi les mères considérant cette vaccination peu utile/inutile, le principal frein était la peur des effets indésirables. La CV estimée était de 77 % chez les 24–35 mois, 79 % à 6 ans et 50 % à 14–15 ans. Ces taux variaient fortement selon le conseil du médecin et le mode de suivi de l’enfant. Six mois après la publication du calendrier vaccinal en avril 2017 incluant un vaccin MenC à l’âge de 5 mois, 43 % des nourrissons avait reçu une dose à 6 mois.

Conclusions

Les taux de CV restent très insuffisants. Entre 2011 et 2017, plus d’une centaine de décès auraient pu être évités en France si la CV avait été optimale. Face à cet échec de la stratégie vaccinale, la nouvelle recommandation vaccinale à 5 mois semble bien acceptée. Cette recommandation et la mise en place de l’obligation vaccinale en 2018 devraient avoir un impact majeur sur l’incidence des IIMC chez le nourrisson.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Adolescents, Infants, Meningococcus C, Vaccination, Vaccination coverage

Mots clés : Adolescents, Couverture vaccinale, Méningocoque C, Nourrissons, Vaccination


Plan


© 2019  GlaxoSmithKline Biologicals SA.. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 49 - N° 3

P. 180-186 - mai 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Treatment compliance with European guidelines and prognosis of Clostridium difficile infection according to age
  • M. Lauda-Maillen, E. Liuu, M. Catroux, A. Caupenne, M. Priner, F. Cazenave-Roblot, C. Burucoa, P. Ingrand, M. Paccalin
| Article suivant Article suivant
  • Assessing the benefit of the 72-hour antibiotic therapy reassessment documentation
  • V. Pérut, R. Gauzit, S. Kernéis, E. Canouï, F.X. Chedhomme, R. Batista, O. Conort, S. Bouam, J. Raymond, J. Loubinoux, A. Chevallier, D. Salmon-Ceron

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.