Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Analyse par score de propension de l’efficacité d’un boost de radiothérapie chez les patients présentant une lésion hypoxique identifiée par TEP/TDM dans le cadre d’un cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules (essai pilote RTEP5) - 19/04/19

Doi : 10.1016/j.respe.2019.03.056 
J. Lequesne a, , S. Mihailescu a, S. Thureau b, P. Vera c, d
a Centre Henri-Becquerel, unité de recherche clinique, Rouen, France 
b Centre Henri-Becquerel, département de radiothérapie, Rouen, France 
c Centre Henri-Becquerel, département de médecine nucléaire, Rouen, France 
d Université de Rouen Normandie, QuantIF (LITIS EA 4108, CNRS 3638), Rouen, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction

La radiochimiothérapie est le traitement de référence du cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules localement avancé non résécable, avec néanmoins des Résultats en termes de survie insatisfaisants, en partie dus à une résistance aux radiations des tissus hypoxiques. Nous avons émis l’hypothèse qu’une augmentation de dose (boost) pouvait lever cette résistance. Une première étape fut donc de réaliser une étude pilote pour évaluer la possibilité de détecter des tumeurs hypoxiques au 18F–MISO puis de leur administrer un boost de radiothérapie sans induire de toxicité inacceptable.

Méthodes

L’essai clinique RTEP5 (Clinicaltrial NCT01576796) ouvert, non randomisé, multicentrique, a été réalisé entre 2012 et 2018, incluant un suivi à trois ans dans 15 centres en France. La tumeur a été diagnostiquée hypoxique lorsqu’une fixation au Fluoromisonidazole (18F–MISO) était révélée à la tomographie par émission de positrons (TEP)/tomodensitométrie (TDM). Celles (dites 18F–MISO positives) non proches d’un organe à risque ont reçu un boost de radiothérapie (70–86Gy) ; les autres ont été traitées par le schéma standard (66Gy). Nous avons réalisé une analyse par score de propension pour évaluer l’efficacité du boost, en termes de survies globale (SG) et sans progression (SSP), dans cette étude pilote pour laquelle une randomisation n’a pas été planifiée.

Résultats

Soixante-dix-neuf patients ont été présélectionnés et 54 inclus, dont 34 ayant une tumeur 18F-MISO positive parmi lesquels 24 ont reçu un boost de radiothérapie allant jusqu’à 86Gy. Les taux de SG et SSP à 1, 2 et 3 ans étaient, respectivement, de 87 %, 58,2 %, et 48,5 %, avec un temps de survie médian de 27,7 mois. Concernant la SSP, les taux à 1, 2 et 3 ans étaient de 59,3 %, 36,4 %, et 28,8 %, avec un temps de survie médian de 14,5 mois. Les tumeurs hypoxiques étaient de diamètre significativement plus grand que celles non hypoxiques (57,6 versus 29,8mm, p<0,001), incluant celles ayant reçu un boost, avec un diamètre de 61mm en moyenne. La méthode d’ajustement par pondération inverse du score de propension a donc été appliquée en prenant en compte la taille de la tumeur, mais aussi l’âge, le stade et l’histologie, afin de rétablir un équilibre entre les groupes. Le temps de SG médian chez les patients à tumeur hypoxique était de 25,8 mois et non atteint chez les autres (p=0,01) ; une différence de SSP était également observée entre ces deux groupes (12 versus 26,2 mois, p=0,048). Dans le sous-groupe des patients à tumeur hypoxique, l’administration d’un boost n’a pas montré d’amélioration significative de survie (p=0,30). Cependant, la médiane de SG semblait être en faveur des patients boostés (26,5 versus 15,3 mois). Par ailleurs, le boost de radiothérapie n’a pas causé de toxicité importante précoce ni tardive.

Conclusion

Dans un contexte d’étude pilote où plusieurs questions sont posées, il n’est pas toujours simple de prévoir une méthodologie permettant d’y répondre selon une puissance statistique forte et sans biais. Cette étude montre la possibilité d’administrer un boost de radiothérapie à des tumeurs hypoxiques sans compromettre la sécurité du patient. Le score de propension nous a permis de pallier aux déséquilibres dans les caractéristiques des échantillons afin d’apporter un premier élément de réponse encourageant mais non décisionnel sur l’efficacité du boost. Cette efficacité est à confirmer dans le cadre d’une étude randomisée à plus large échelle.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Score de propension, Cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules, Hypoxie, Fluoromisonidazole


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 67 - N° S3

P. S166-S167 - mai 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Phénotype clinique associé à une performance déficitaire au test de l’horloge dans une population de sujets asymptomatiques âgés de 50 et plus : analyse transversale (Succeed 03)
  • E. Thomas, C. Leissing-Desprez, L. Segaux, A. Broussier, I. Fromentin, L. Cleret de Langavant, J. David, S. Bastuji-Garin
| Article suivant Article suivant
  • Éxposition aux poussières de bois et risque de cancer broncho-pulmonaire dans l’étude ICARE
  • M. Matrat, S. Cénée, J. Févotte, L. Radoï, D. Luce, I. Stücker

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.