Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Détection et impact d’une séropositivité VIH chez les patients atteints de psoriasis. Une enquête de pratiques - 21/04/19

Psoriasis and HIV infection, what do French dermatologists do?

Doi : 10.1016/j.annder.2019.01.008 
M. Guignant a, , E. Mahé b, A.-B. Duval-Modeste a, A. Vermersch-Langlin c
pour

le GEM Resopsoa, b, c

a Service de dermatologie, centre hospitalier universitaire Charles-Nicolle, 1, rue de Germont, 76031 Rouen cedex, France 
b Service de dermatologie, hôpital Victor-Dupouy, 69, rue du Lieutenant-ColonelPrud’hon, 95100 Argenteuil, France 
c Service de dermatologie/IST, hôpital-Jean Bernard, avenue Desandrouin, 59322 Valenciennes cedex, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Chez les patients atteints du virus d’immunodéficience humaine (VIH), le psoriasis a la même prévalence que dans la population générale mais il est plus sévère et réfractaire, et son traitement est plus difficile. L’objectif de cette enquête était d’évaluer les pratiques des dermatologues français quant au dépistage du VIH au cours du suivi du psoriasis, et quant à la prise en charge thérapeutique et à la surveillance des patients atteints de psoriasis et infectés par le VIH.

Matériels et méthodes

Une enquête de pratiques nationale et anonyme a été réalisée à l’aide d’un questionnaire adressé par courriel aux dermatologues hospitaliers et libéraux français, entre mars et juin 2017.

Résultats

Le questionnaire a été rempli par 262 dermatologues. Ils déclaraient dépister le VIH chez les patients atteints de psoriasis s’ils présentaient des facteurs de risque (79,4 %), avant l’instauration d’une biothérapie (63,4 %) ou d’un autre traitement systémique à l’exception des rétinoïdes (53,1 %), si le psoriasis était sévère (45,8 %) ou en cas d’aggravation (37,8 %). Parmi les praticiens, 28,7 % suivaient des patients atteints de psoriasis et porteurs du VIH, avec un nombre moyen de 3,1 patients suivis. Ils prescrivaient tous les traitements systémiques, à l’exception de la ciclosporine, mais prenaient fréquemment l’avis d’un infectiologue pour prescrire ces molécules. Parmi les biothérapies, l’étanercept était le plus utilisé (65,5 % des praticiens). La surveillance biologique de ces patients était plus rapprochée dans 72,1 % des cas.

Conclusion

Les dermatologues français ne dépistent pas systématiquement le VIH chez les patients atteints de psoriasis. Lorsqu’elle est connue, cette infection modifie néanmoins leurs pratiques. Les choix thérapeutiques sont en accord avec les recommandations françaises. Cependant, des recommandations quant au dépistage de cette population semblent nécessaires.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Background

The prevalence of psoriasis among patients presenting human immunodeficiency virus (HIV)infection is the same as in the general population, but the disease is more severe and refractory, and management is more complex. The aim of this survey was to assess the practices of French dermatologists concerning both screening for HIV in psoriasis patients and therapeutic management and follow-up of psoriasis patients with HIV.

Patients and methods

An anonymous national survey of practices was conducted by means of a questionnaire emailed to dermatologists in hospital in private practice in France between March and June 2017.

Results

The questionnaire was completed by 262 dermatologists. They indicated that they carried out screening for HIV in psoriasis patients presenting risk factors (79.4%), prior to biotherapy (63.4%) or different systemic treatments other than retinoids (53.1%), if the psoriasis was severe (45.8%), or in the event of worsening (37.8%). 28.7% of practitioners surveyed were in fact treating patients with psoriasis and HIV, with a mean 3.1 patients being followed up. All practitioners prescribe systemic treatment, other than cyclosporine, but they frequently consult an infectious disease specialist before prescribing these therapies. The most widely used biotherapy was etanercept (65.5% of practitioners). More intensive laboratory follow-up was conducted for these patients in 72.1% of cases.

Conclusion

French dermatologists do not perform routine screening for HIV in psoriasis patients. However, where infection has been identified, their practices are modified accordingly. Therapeutic choices are consistent with the French recommendations. Nevertheless, recommendations appear necessary concerning HIV screening in this population.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Psoriasis, Infection par le VIH, Dermatologues, Enquête de pratiques

Keywords : Psoriasis, HIV infection, Dermatologists, Survey on practices


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 146 - N° 4

P. 265-272 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les évolutions de la maladie VIH et de sa prise en charge ont modifié le rôle du dermatologue
  • S. Fouéré
| Article suivant Article suivant
  • Psoriasis and male sexuality
  • J.-N. Dauendorffer, S. Ly, M. Beylot-Barry

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.