Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Thoracic paravertebral block: comparison of different approaches and techniques. A study on 27 human cadavers - 25/04/19

Doi : 10.1016/j.accpm.2019.04.003 
Laura Ruscio a, b, , Régis Renard b, Cédric Lebacle b, c, Paul Zetlaoui a, Dan Benhamou a, b, Thomas Bessede b, c
a Département d’anesthésie-réanimation, Hôpital Bicêtre, groupe hospitalier et faculté de médecine Paris-Sud (AP–HP), 94270 Le Kremlin-Bicêtre France 
b UMR 1195, Université Paris Sud, Inserm, Université Paris-Saclay, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 
c Département d’urologie, Hôpitaux Universitaires Paris-Sud, AP–HP, 94270 Le Kremlin-Bicêtre, France 

Corresponding author at: Département d’anesthésie-réanimation, Hôpital Bicêtre, Hôpitaux Universitaires Paris-Sud (AP–HP), 94275 Le Kremlin-Bicêtre France.Département d’anesthésie-réanimationHôpital Bicêtre, Hôpitaux Universitaires Paris-Sud (AP–HP)Le Kremlin-Bicêtre94275France
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 25 avril 2019

Abstract

Background and objectives

The success rate and spread of thoracic paravertebral block (TPVB) are variable and difficult to predict. It is now recommended that an ultrasound guidance technique should replace the traditional landmark technique. The objective was to compare anatomical outcomes of both techniques on cadavers.

Methods

A landmark technique (loss of resistance technique [LOR]) and a USG technique (three approaches: sagittal, transversal in-plane, transverse out-of-plane) were performed on 27 thawed non-embalmed cadavers. Each of the four approaches was performed in each body (T3–T5 and T9-T11 × right and left). A coloured solution (13 mL, saline 0.9%) was injected in the targeted thoracic paravertebral space (TPVS). A successful thoracic paravertebral injection (TPVI) was defined by the presence of dye in at least one TPVS during anatomical dissection.

Results

In 104 TPVIs analysed, the overall success rate was 78%. Factors associated with success were: USG versus LOR technique (85% vs. 52%, P < 0.0007), sagittal versus both transversal approaches (93%/81%/83%, P < 0.0007) and right side (86% vs. 66%). The median spread was 2 TPVS (min – max 1–5) with a median cephalad-caudal spread of 5 cm (min - max 1-18). By multivariate analysis, the sagittal approach was an independent factor of success (OR 2.75). Dye spread and pleural entry were influenced by neither the approach nor the site of injection.

Conclusions

Paravertebral spread of TPVI is variable. USG technique has higher anatomical success rates than the LOR technique, the sagittal USG approach being the most successful.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Thoracic paravertebral block, Cadaveric study, Ultrasound-guided regional anaesthesia, Spread


Plan


© 2019  Société française d'anesthésie et de réanimation (Sfar). Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.