Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Sphincter urinaire artificiel robot chez la femme : début d’expérience - 25/04/19

Laparoscopic robot-assisted artificial urinary sphincter in women: First approach

Doi : 10.1016/j.purol.2019.03.002 
K. Kourbanhoussen a, , M. Cecchi b, A. Chevrot b, P. Costa b, S. Droupy b, L. Wagner b
a CHU Montpellier-Nîmes, 4, rue du Professeur-Robert-Debré, 34029 Nîmes, France 
b Service d’urologie, CHU de Nîmes, Nîmes, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 25 avril 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Objectif

Évaluer l’efficacité du sphincter artificiel (SUA) AMS 800 à moyen terme et les complications par voie cœlioscopique robot assisté chez les femmes ayant une incontinence urinaire d’effort (IUE) par insuffisance sphinctérienne.

Patientes et méthode

Il s’agit d’une étude de cohorte prospective, ayant inclus toutes les femmes avec insuffisance sphinctérienne sévère, ayant une indication de SUA ou de changement de SUA (si celui-ci était défectueux) de juillet 2015 à janvier 2017. Les paramètres étudiés ont été les complications peropératoires, la durée d’hospitalisation, les complications postopératoires, le taux de continence à un an ainsi que la satisfaction des patients.

Résultats

Dix-neuf patientes ont bénéficié d’une chirurgie cœlioscopique robot assistée, 10 primo-implantations et 9 changements de SUA. Il y a eu 4 plaies vésicales peropératoires dont 2 ayant nécessité une conversion par laparotomie. La durée d’hospitalisation moyenne était de 4,1 jours. Trois patientes ont eu des complications postopératoires ayant nécessité une intervention sans ablation du SUA. Une patiente a souhaité une ablation complète de SUA devant la persistance de fuite d’effort (manchette trop large). Un suivi médian de 22 mois (12 à 33 mois) a été effectué. Seize patientes sur 19 sont redevenues complètement continentes et étaient très satisfaites de leur intervention et de l’amélioration de leur qualité de vie.

Conclusion

La technique d’implantation du SUA robot assistée semble sure et reproductible avec des résultats à moyen terme satisfaisants.

Niveau de preuve

4.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Objective of the study

To analyze the medium-term results and complications of the artificial urinary sphincter (AUS) AMS 800 implanted using laparoscopic robot surgery in women with stress urinary incontinence (SUI) due to intrinsic sphincter deficiency (ISD).

Design, setting, and participants

We conducted a prospective cohort study, which included all procedures done in the CHU of Nîmes from July 2015 to January 2017. Patients with SUI by ISD needing an AUS or patients with a malfunctioning AUS needing to be changed were included. We collected data on intraoperative complications, length of hospitalization, postoperative complications, continence rate at twelve months and satisfaction of patients.

Results

Nineteen patients were included, 10 for primo-implantation and 9 for AUS revision. There were 4 postoperative bladder injuries, of which 2 led to laparoconversions. The mean length of hospitalization was 4.1days. Three patients had postoperative complications, which needed an intervention without AUS removal. One patient with persisting SUI due to bladder weakness preferred AUS ablation rather than having a cuff change. There was a median follow-up of 22months (12 to 33months). Sixteen patients out of 19 were completely continent and were satisfied of their intervention and the improvement of their quality of life.

Conclusion

The laparoscopic robot surgery for AUS implantation is safe and reproducible with good medium-term results.

Level of evidence

4.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Sphincter urinaire artificiel, Robot, Laparoscopie, Femme, Incontinence urinaire d’effort, Insuffisance sphinctérienne

Keywords : Artificial urinary sphincter, Laparoscopic, Robot, Women, Stress incontinence urinary, Intrinsic sphincter deficiency


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.