Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le test d’immobilisation suggéré pour le diagnostic et le suivi du syndrome des jambes sans repos et des mouvements périodiques des jambes - 28/04/19

Suggested immobilization test for the diagnostic and the follow up of patients with restless legs syndrome and periodic legs movements

Doi : 10.1016/j.msom.2019.04.002 
A.L. Rassu a, b, S. Scholz a, b, Y. Dauvilliers a, b, c, S. Chenini a, , b
a Unité des troubles du sommeil et de l’éveil, hôpital Gui De Chauliac, CHU de Montpellier, 80, avenue Augustin Fliche, 34295 Montpellier cedex 5, France 
b Centre de référence national narcolepsie hypersomnie, hôpital Gui De Chauliac, CHU de Montpellier, France 
c Inserm U1061, hôpital la Colombière, université de Montpellier, CHU de Montpellier, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le dimanche 28 avril 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Le test d’immobilisation suggéré est un test simple, développé pour aider au diagnostic et au suivi du syndrome des jambes sans repos. C’est un test validé et facile à réaliser dans un laboratoire de sommeil. Il permet de quantifier la gêne sensitive et les mouvements des jambes qu’ils soient périodiques ou non. Il est réalisé le soir avant le coucher lorsque les impatiences sont les plus sévères. Le patient est installé en position semi-assise, les jambes étendues. Il a comme instructions de ne pas bouger les jambes et de rester inactif pendant tout le test qui dure 1 heure. La gêne sensitive est quantifiée toutes les 10minutes par le patient sur une échelle visuel analogique cotée de 0 à 10. Les mouvements des jambes sont détectés par électromyographie des jambiers antérieurs. L’électroencéphalogramme est également enregistré pour vérifier l’état de vigilance du patient qui doit rester éveillé. Le test d’immobilisation suggéré est considéré comme positif lorsque le score moyen de la gêne sensitive est>1. On appréciera également l’évolution de la gêne sensitive au cours du test qui augmente de façon progressive dans le SJSR. La composante motrice est évaluée soit par l’index des mouvements périodiques des jambes, positif si>12/heure, ou par l’index des mouvements non-périodiques des jambes, positif si>40/heure. Tout comme la gêne sensitive, les mouvements des jambes augmentent au cours du test. Pour des raisons pratiques, le test peut être réalisé sans électromyographie ni électroencéphalographie, et permettra de quantifier uniquement la gêne sensitive.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Suggested immobilization test is a simple tool developed to support the diagnosis of restless legs syndrome. It's a validated and standardized test easy to perform in sleep laboratories. The suggested immobilization test allows the quantification of both sensitive discomfort and leg movements whether they are periodic or not. The suggested immobilization test is done in the evening when the symptoms are the most severe. The patient is instructed to rest in bed reclined at 45°, with his legs outstretched, and asked to avoid leg voluntary movements. Sleeping, talking or reading are not allowed during the entire duration of the test. The test lasts 60minutes. The sensitive discomfort is quantified by the patient every 10minutes on a visual analogic scale going from 0 to 10. Leg movements are detected by surface electromyography of the anterior tibialis. Electroencephalography is also recorded to monitor the alertness. The suggested immobilization test is considered as positive if the mean score of sensitive discomfort is>1. Typically in restless legs syndrome, the sensitive discomfort increases progressively throughout the test. The motor component is evaluated by both periodic leg movements index, positive if>12/hour, and by non-periodic leg movements index, positive if>40/hour. As well as sensitive discomfort, both periodic and non-periodic legs movements increase during the test. For practical reasons, the test can be done without recording electromyography and electroencephalography, allowing to quantify sensitive discomfort only.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Syndrome des jambes sans repos, Mouvements périodiques des jambes, Test d’immobilisation suggéré

Keywords : Restless legs syndrome, Periodic legs movements, Suggested immobilization test


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.