Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Décès de cancers pédiatriques : le silence des mots et la parole des gestes en négroculture - 29/04/19

Paediatric cancers death: The silence of words and speech of gestures in negroculture

Doi : 10.1016/j.medpal.2018.10.002 
Serge Patient Makak a, , b
a Département d’anthropologie, université de Yaoundé I, B.P. 4458, Nlonkak, Yaoundé, Cameroun 
b ONG Alternative Santé, Yaoundé, Cameroun 

Correspondance.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif

Plusieurs sociocultures camerounaises se trouvent dans un entre-deux culturel sur la question d’une vie après la mort. Mort immatérielle ou non, après la mort physique la séparation qui s’en suit est toujours douloureuse. L’objectif de cet article était dans un premier temps de renseigner sur l’ordre conçu et l’ordre vécu de la mort de l’enfant de suite d’un cancer en négroculture, pour en expliquer les comportements pré- et post-mortem dans un deuxième.

Matériel et méthodes

Au cours d’une enquête anthropologique de 20 mois, les données issues d’une recherche documentaire, d’entretiens semi-structurés avec les soignants et de 18 entretiens biographiques avec les familles d’enfants préalablement en rémission, puis admis en soins palliatifs ou ayant des pronostics désespérés, et d’observations directes d’expériences de mort imminente et du deuil ont été collectées. Ces données ont ensuite été analysées via le schème actantiel et interprétées sous le prisme conceptuel de l’euphémisation de Pierre Bourdieu.

Résultats

Bien que l’hôpital n’ait pas pour vocation explicite la prise en charge de la mort, les familles se rassurent que leurs enfants décèdent à l’hôpital pour se soulager de toute formes de culpabilité ou se disculper d’accusations. La mort impose une domination larvée autant sur les soignants que sur les soignés et leurs familles car selon l’ordre conçu de bien de sociocultures au Cameroun, la mort n’est pas qu’un épisode de vie, mais une forme d’esprit malfaisant qui s’attache à ceux qui l’évoquant, l’invoquent s’ils ne sont pas culturellement ou rituellement aptes à y faire face. D’où une forclusion collective qui, de façon manifeste a des allures de fuite en avant, alors qu’au fond la retenue langagière et proxémique n’est rien d’autre que la forme culturelle prégnante de l’expression de la prémonition de la mort.

Conclusion

Cet article interpelle sur la nécessité de faire muter les soins des enfants en rémission de leur maladie d’une culture palliative d’urgence s’apparentant aux soins de fin de vie, vers une culture de soins systématiques qu’ils soient curatifs ou palliatifs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Aim

Many Cameroonian sociocultures are between beliefs of a life after death or not. Nevertheless, after physical death, the separation that follows is always painful. This article discusses the theme of representations of child's death. It informs about the conception and the living of child's death of a cancer in Negroculture, and explains pre- and postmortem behaviours.

Materials and methods

During a 20-month anthropological survey conducted in the haematology-oncology department of the Mother and Child Centre of the Chantal-Biya foundation in Cameroon, a documentary search, semi-structured interviews with caregivers and 18 biographical interviews with families of children, most of them previously in remission, then admitted to palliative care (14 patients) or with desperate prognosis (four patients), and direct observations of near-death experiences and bereavement, have been performed. The data collected were analysed through the actantial scheme and interpreted under the conceptual prism of the euphemization of Pierre Bourdieu.

Results

Our results allowed us to realize that many families of children in remission cling to the obvious overweight of their children to skimp, and to resort to the hospital only in case of severe decrepitude. Then, even though the hospital does not have the explicit purpose of taking care of death, the families are reassured that their children are dying there in order to excuse themselves from any form of guilt or accusation. Finally, death imposes a latent domination as much on the caregivers as on the patients and their families. Because according to the well-organized order of sociocultures in Cameroon, death is not just an episode of life, but a form of evil spirit that attaches to those who by evoking it, invoke it if they are not culturally able to cope, therefore there is a collective foreclosure. It is not a conspiracy of silence but an imitation of death's silence.

Conclusion

On the whole, this article advocates for the need to transfer the care of children in remission or not from a palliative emergency therapeutic culture to a preventive and systematic therapeutic culture care whether curative or palliative.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Cancer, Enfant, Mort, Famille, Négroculture

Keywords : Paediatric cancer, Death, Family, Negroculture, Therapeutic culture


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 18 - N° 2

P. 89-98 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Cancer du sang et secteur protégé adulte : premières investigations pour une recherche–action
  • Sandrine Letrecher, Nadine Proia-Lelouey
| Article suivant Article suivant
  • Accompagnement des proches d’un patient en sédation profonde et continue jusqu’au décès : revue de la littérature
  • Catherine Chabanolle

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.