Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Tumeurs malignes de la vallécule - 01/01/00

[20-603-A-10]
Dominique Garcia : Spécialiste des Hôpitaux
Pierre-Bertrand Verdalle : Professeur agrégé
Jean-Luc Sarrazin : Professeur agrégé
Service de radiologie 
Hôpital d'instruction des Armées du Val-de-Grâce, 75, boulevard de Port-Royal, 75230 Paris cedex 05 France
Martin Housset : Professeur des Universités, praticien hospitalier, département d'oncologie-radiothérapie
Ollivier Laccourreye : Professeur des Universités, praticien hospitalier
Service d'oto-rhino-laryngologie et de chirurgie cervicofaciale, hôpital européen Georges Pompidou, 20, rue Leblanc, 75015 Paris  France
fr

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 8
Iconographies 2
Vidéos 0
Autres 0
Article archivé , publié initialement dans le traité EMC Oto-rhino-laryngologie

Résumé

Appartenant à l'oropharynx, le sillon glossoépiglottique, ou vallécule épiglottique, est une zone d'union entre la base de langue et l'épiglotte. Les tumeurs de la vallécule sont rarement individualisées dans la littérature internationale, incluses soit dans les tumeurs de la base de langue, soit dans les tumeurs de l'épiglotte, suivant leur extension préférentielle. Il s'agit le plus souvent de carcinomes épidermoïdes, dont la fréquence en France est estimée entre 5 et 10 % de l'ensemble des cancers pharyngolaryngés. Le diagnostic est souvent fait à un stade avancé, et du fait de leur grande lymphophilie, des adénopathies sont notées dans 61 à 91% des cas selon les études. Leur traitement repose actuellement sur la chirurgie, représentée par la subglosso-pharyngo-laryngectomie sus-glottique, et la subglosso-pharyngo-laryngectomie totale, associée à un traitement bilatéral des aires ganglionnaires et à la radiothérapie. Aucune étude n'a été spécifiquement consacrée au traitement des cancers de la vallécule par la chimiothérapie. Ces traitements sont utilisés seuls ou en association, suivant les équipes et le stade tumoral. Les récidives locales concernent surtout la base de langue. L'étude de la survie à 5 ans se heurte à l'hétérogénéité des séries et varie de 12,5 % à 44,8 %.



Mots-clés : oropharynx, vallécule, cancer

Plan

fr

© 2000  Éditions Scientifiques et Médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article suivant Article suivant
  • Développement de l'oreille externe
  • Jean-Baptiste Charrier, Martin Catala, Eréa-Noël Garabédian

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.