Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Gastro-entérite virale : épidémiologie et classification - 09/05/19

[9-001-B-77]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(19)77822-5 
L. Gan : Interne des hôpitaux des Armées, C. Matray : Chef de clinique des hôpitaux des Armées, M. Desjardin : Praticien certifié des hôpitaux des Armées, C. Bayama : Interne des hôpitaux des Armées, P. Rey  : Professeur agrégé du Val-de-Grâce, chef du service de pathologie digestive
 Service de pathologie digestive, Hôpital d'instruction des Armées-Sainte-Anne, BCRM Toulon, BP 600, 83800 Toulon cedex 9, France 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le vendredi 10 mai 2019

Résumé

La gastro-entérite aiguë est une des premières causes de diarrhée aiguë, dont l'origine virale est la plus fréquente. La gastro-entérite virale (GEV) représente un problème de santé publique majeur à l'échelle mondiale, tant par sa fréquence que par son impact médico-économique. Sa morbimortalité est non négligeable, notamment dans les pays en voie de développement où elle est la deuxième cause de mortalité, essentiellement chez les enfants de moins de 5 ans. Cette mortalité tend à diminuer depuis une dizaine d'années grâce à la mise en place de programmes de lutte dédiés et notamment à l'avènement de programmes de vaccination. En France, l'incidence des GEV est estimée à 21 millions d'épisodes par an, dont 3 millions nécessitent un recours à une consultation chez un médecin généraliste. La transmission des GEV se fait par voie orofécale, directe ou indirecte. La plupart des virus étant non enveloppés, leur naturelle résistance dans le milieu extérieur favorise leur dissémination. Quatre virus sont principalement incriminés dans les GEV. Les rotavirus sont les plus fréquents et infectent surtout les enfants en bas âge. Les calicivirus, moins fréquents, affectent toutes les tranches d'âge. Les astrovirus sont plus rares et infectent principalement les enfants, les personnes âgées et les patients immunodéprimés. Les adénovirus sont rares et infectent surtout les enfants. D'autres virus sont cités (picornavirus, coronavirus et picobirnavirus) sans que leur rôle pathogène dans les GEV ne puisse être définitivement affirmé. La présentation clinique des GEV est assez uniforme, les calicivirus étant les plus pourvoyeurs de vomissements.


Mots-clés : Gastro-entérite aiguë, Épidémiologie des gastro-entérites aiguës, Rotavirus, Norovirus, Astrovirus, Adénovirus


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.