Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie nucléaire du bilan d'extension du cancer de la prostate - 15/05/19

[18-510-A-13]  - Doi : 10.1016/S1762-0953(19)84832-X 
M. Gauthé a, , F. Cachin b
a Service de médecine nucléaire, Hôpital Tenon, AP-HP, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 
b Service de médecine nucléaire, Centre Jean-Perrin, 58, rue Montalembert, 63011 Clermont-Ferrand cedex 01,UMR INSERM 1240, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Une stadification correcte des patients est primordiale afin de décider d'une stratégie thérapeutique optimale, d'autant plus qu'on distingue de nos jours les patients en situation oligométastatique, pouvant se voir proposer des thérapeutiques ciblées locales à la place des traitements systémiques de déprivation androgénique habituels. La médecine nucléaire a une place importante dans l'imagerie du cancer de la prostate (CaP). En analysant le remodelage osseux, la scintigraphie osseuse (SO) aux bisphosphonates marqués avec du (99m) technétium, utilisée depuis des années pour l'exploration des pathologies du squelette, n'étudie toutefois que la progression métastatique osseuse. En explorant le métabolisme lipidique des membranes et l'expression de récepteurs membranaires, la fluorocholine (FCH) et les ligands radiomarqués de l'antigène membranaire spécifique de la prostate (PSMA) utilisés en tomographie par émission (TEP) de positons couplée à la tomodensitométrie (TDM), ou plus récemment à l'imagerie par résonance magnétique (IRM), en affinent le bilan d'extension, et identifient avec une haute spécificité et une haute sensibilité tous les sites potentiels de localisation métastatique. Par ailleurs, d'autres radiopharmaceutiques en cours de développement permettront le couplage de l'imagerie diagnostique et de la thérapie d'une même cible biologique en adaptant le radioélément, et deviendront incontournables dans la prise en charge du CaP.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Cancer de prostate, TEP/TDM, PSMA, Scintigraphie osseuse


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle de la prostate
  • D. Portalez, G. Ploussard
| Article suivant Article suivant
  • Prise en charge des prostatites aiguës
  • E. Broggi, F. Bruyère

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.