Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Psychiatric approach to violent behavior in severe mental illness — Violation of human rights? - 18/05/19

Approche psychiatrique du comportement violent en cas maladie mentale — violation grave des droits de l’homme ?

Doi : 10.1016/j.jemep.2019.03.003 
A. Opitz-Welke a, b, , N. Konrad b : Professor of Forensic studies
a JVKB Psychiatry, Friedrich-Olbricht-Damm 16, 13627 Berlin, Germany 
b Charité Universitätsmedizin Berlin, Institute of Forensic Psychiatry, Berlin, Germany 

Corresponding author.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 5
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Summary

In the modern western world severe mental disorders in prisoners are quite common. Medical ethics claims access to medical care for all people, which includes access to mental health care. Regarding compulsive treatment of chronic psychiatric disease in Germany, a change of paradigm has taken place during the last decade. The right of an individual suffering from psychosis to refuse treatment had been strengthened and the options to applicate compulsory pharmacological treatment have dwindled. Therefore, a rising numbers of individuals have dropped out of community mental health care and many are living homeless and almost forgotten in the shelters of the big cities. Therefore, prisons must deal with a rising number of mentally ill individuals incarcerated because of impulsive and aggressive behavior who are refusing pharmacological treatment and but who are severely ill when entering mental health care in prisons. Options for treatment and ethical consequences are discussed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Dans le monde occidental moderne, les troubles mentaux graves chez les prisonniers sont assez fréquents. L’éthique médicale revendique l’accès à des soins médicaux pour tous, ce qui inclut l’accès aux soins de santé mentale. En ce qui concerne le traitement obligatoire des maladies psychiatriques chroniques en Allemagne, un changement de paradigme s’est opéré au cours de la dernière décennie. Le droit, d’une personne souffrant de psychose, de refuser un traitement a été renforcé et les possibilités d’appliquer un traitement pharmacologique obligatoire ont été réduites. Par conséquent, un nombre croissant de personnes ont abandonné les soins de santé mentale communautaire et vivent sans abri et presque oubliées dans les refuges des grandes villes. En conséquence, les prisons doivent faire face à un nombre croissant de personnes souffrant de troubles mentaux, incarcérées en raison d’un comportement impulsif et agressif clairement lié à un trouble mental sous-jacent, qui refusent un traitement pharmacologique et sont gravement malades lorsqu’elles reçoivent des soins de santé mentale en prison. Les options de traitement et les conséquences éthiques sont discutées.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Compulsory treatment, Freedom of illness, Mentally disordered offenders, Mentally ill, Violence

Mots clés : Traitement obligatoire, Liberté d’être malade, Prisonniers malades mentaux, Santé mentale, Violence


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 8

P. 127-131 - janvier 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Narration médicale : un traitement prophylactique contre la souffrance du médecin ?
  • C. Bommier, B.V. Tudrej, C. Hervé
| Article suivant Article suivant
  • La médecine de prévention (vaccination, tests génétiques et dépistage du cancer) est-elle en contradiction avec la croyance et la spiritualité ? Point de vue du judaïsme
  • B.E. David

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.