Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Perspectives freudiennes de l’acte suicidaire - 19/05/19

Freudian perspectives of the suicidal act

Doi : 10.1016/j.amp.2019.04.008 
Stéphane Richard-Devantoy
 McGill University, Department of Psychiatry & Douglas Mental Health University Institute, McGill Group for Suicide Studies, FBC building, 3rd floor, 6875 boulevard Lasalle, H3W 2N1 Montréal, QC, Canada 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le dimanche 19 mai 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Assez curieusement, sans écrire directement sur l’acte suicidaire, Freud a contribué à mettre ou plus exactement à remettre l’accent sur le caractère homicidaire et meurtrier du suicide. Dans Deuil et Mélancolie, il décrit le suicide comme un meurtre réfléchi et inversé, comme un homicide de l’autre à travers le meurtre de soi. Pour Freud, le suicide est un retournement centripète de la haine et de l’hostilité, comme l’expose l’étymologie latine sui (de soi-même) et cidium (meurtre). Freud n’a en effet jamais fait de l’acte suicidaire un sujet central dans ses écrits ; cependant, les occurrences freudiennes sur les thèmes de tentative de suicide ou du suicide sont nombreuses dans son œuvre. Ses écrits peuvent-ils nous apporter un éclairage sur la compréhension, bien qu’il demeure rare, de l’acte suicidaire ? Nous proposons à travers un prisme freudien d’éclairer le praticien dans son travail de compréhension et de prise en charge en clinique de l’acte suicidaire.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Oddly enough, without directly writing about suicidal acts, Freud helped emphasize, or more exactly to reemphasize, the homicidal and murderous character of suicide. In Mourning and Melancholy, he describes suicide as a thoughtful and inverted murder; as a homicide of the other through self-murder. For Freud, suicide is a centripetal reversal of hatred and hostility, as described by the Latin etymology sui (of oneself) and cidium (murder). Freud never made suicidal acts a central subject in his writings, however, the Freudian occurrences on the themes of suicide attempts or suicide are numerous in his work. Can his writings shed light on the understanding, although it remains rare, of the suicidal act? We propose, through a Freudian prism, to enlighten the practitioner in his work to understand and clinically manage suicidal acts.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Autoagressivité, Homicide, Narcissisme, Perte d’objet, Psychanalyse, Suicide, Violence

Keywords : Autoagressivity, Homicide, Loss of object, Narcissism, Psychoanalysis, Suicide, Violence


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.