Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Pleurésies tumorales : diagnostic et principes de prise en charge - 20/05/19

[6-045-A-65]  - Doi : 10.1016/S1155-195X(19)72084-2 
P. Girard a, , R. Caliandro a, A. Seguin-Givelet a, b, C. Daniel c, T. Vieira a, M. Grigoroiu a, S. Beaucaire-Danel c, E. Brian a, N. Girard c, d, D. Gossot a, J.-B. Stern a
a Département thoracique, Institut du thorax Curie-Montsouris, Institut Mutualiste Montsouris, 42, boulevard Jourdan, 75014 Paris, France 
b Faculté de médecine Santé médecine et biologie humaine (SMBH), Bobigny, Université Paris XIII, France 
c Département de médecine, Institut du thorax Curie-Montsouris, Institut Curie, rue d'Ulm, 75005 Paris, France 
d Université de Lyon, Université Claude-Bernard Lyon 1, Lyon, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 14
Iconographies 12
Vidéos 6
Autres 1

Résumé

Les pleurésies néoplasiques (ou « tumorales », ou « malignes ») sont définies par la présence de cellules tumorales dans l'espace pleural. On peut estimer que 20 % des 150 000 patients qui décèdent de cancer annuellement en France sont porteurs d'une pleurésie néoplasique. Les cancers du sein et du poumon, qui sont les premières causes de décès par cancer en France, sont responsables à eux seuls d'environ 50 % des pleurésies néoplasiques. Sur le plan diagnostique, 20 à 30 % des épanchements pleuraux survenant chez des patients porteurs de cancer ne sont pas des pleurésies néoplasiques. La sensibilité de l'analyse cytologique du liquide pleural est de l'ordre de 65 % seulement, mais meilleure que celle des biopsies pleurales à l'aiguille « à l'aveugle », et moins bonne que celles réalisées sous contrôle échographique ou scanographique. Seule la thoracoscopie a une sensibilité proche de 100 %. Sur le plan thérapeutique, outre le traitement de la maladie tumorale, les pleurésies néoplasiques symptomatiques justifient un traitement spécifique. Les différentes options (ponctions itératives, talcage par le drain ou sous thoracoscopie, drain tunnellisé « à demeure ») sont adaptées à chaque situation clinique, et en fonction des expertises locales et des préférences du patient. La symphyse pleurale chimique par talcage sous thoracoscopie reste la méthode de référence, mais avec des contre-indications et des taux d'échec supérieurs à ceux des cathéters pleuraux « à demeure », qui sont de plus en plus utilisés en première intention. Le pronostic reste globalement médiocre, avec des survies médianes de 3 à 12 mois, mais des survies prolongées sont possibles. Les principaux facteurs pronostiques sont l'histologie, reflet des possibilités de traitement antitumoral, et l'état général du patient. La qualité de vie doit être prise en compte dans toute décision thérapeutique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Pleurésie, Ponction pleurale, Drainage pleural, Pleurodèse, Symphyse


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Chylothorax
  • P. Mordant, Y. Castier, F. Le Pimpec-Barthes, M. Riquet
| Article suivant Article suivant
  • Tumeurs thymiques
  • N. Girard, J.-M. Maury, L. Chalabreysse, B. Besse

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.