Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Transorbital penetrating trauma caused by a fall on the antenna of a radio receiver: Case report and review - 23/05/19

Traumatisme pénétrant trans-orbitaire à la suite d’une chute sur l’antenne d’un poste de radio : à propos d’un cas et revue de la littérature

Doi : 10.1016/j.medleg.2019.04.001 
E. Godard a, , A. Farrugia a, J. Charton b, J.S. Raul a
a Institute of legal medicine, university of Strasbourg, 11, rue Humann, 67085 Strasbourg cedex, France 
b Department of radiology, university hospital of Strasbourg, 1, place de l’hôpital, 67000 Strasbourg, France 

Corresponding author.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 23 mai 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Summary

We report the case of a patient who died after falling on the antenna of a radio receiver that was stood on the floor. External examination showed an orificial contuse wound, less than a centimetre in diameter, on the right upper eyelid. There was no ocular lesion. Full-body CT (computed tomography) scan imagery revealed a fracture of the roof of the right orbit and diffuse intra and pericerebral haemorrhages. Those haemorrhages had caused the death of the patient. Penetrating transorbital traumas represent a very small part of cranial traumas and orbital pathologies. They are usually linked to the high-velocity traumas associated with traffic accidents or penetration by firearm projectiles. Low-energy penetrating transorbital traumas are even less frequent; associated prognoses are rarely lethal and generally functional. These traumas cause minimal palpebral or periocular wounds that can seem insignificant upon external forensic examination, especially when the foreign body involved is fully intracranial or absent. Performing a cerebral scan, or even post-mortem angiography, thus appears to be a key-procedure, very useful to the medical examiner.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Le cas rapporté est celui d’un patient décédé après être tombé de son lit sur l’antenne de son poste de radio reposant au sol. À l’examen de levée de corps, l’individu présentait une minime plaie orificielle contuse, infra-centimétrique, de la paupière supérieure droite sans lésion oculaire associée. L’examen scanographique corps entier révélait une fracture du toit de l’orbite droite et la présence d’une hémorragie intra et péri-cérébrale diffuse à l’origine du décès de l’intéressé. Les traumatismes pénétrants trans-orbitaires représentent une très faible part des traumatismes crâniens et des pathologies orbitaires. Ils sont le plus souvent en rapport avec un traumatisme de haute vélocité consécutif aux accidents de la voie publique ou à la pénétration de projectiles d’arme à feu. Les traumatismes pénétrants trans-orbitaires de faible énergie sont beaucoup plus rares ; leur pronostic est majoritairement fonctionnel et très rarement mortel. Ils sont à l’origine d’une plaie palpébrale ou péri-oculaire minime, pouvant apparaître anodine lors de l’examen médico-légal de levée de corps, d’autant plus lorsque le corps étranger est pleinement intracrânien voire absent. Le scanner cérébral, voire l’angioscanner post-mortem, apparaît alors être un examen clé et un outil informatif très utile au médecin légiste.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Intracranial penetration, Transorbital penetration, Transorbital trauma orbitocranial penetration, Antenna

Mots clés : Pénétration intracrânienne, Traumatisme trans-orbitaire, Pénétration orbito-crâniale, Antenne


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.