Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Imagerie par résonance magnétique des dysfonctions pelvipérinéales - technique et résultats normaux - 24/05/19

[34-620-C-20]  - Doi : 10.1016/S1879-8543(19)79104-6 
J. Bailleux a, b, P. Mestdagh c, E. Poncelet d, M. Bazot e, f, P. Rousset a, b,
a Service d'imagerie médicale, Centre hospitalier Lyon-Sud, 165, chemin du Grand-Revoyet, 69310 Pierre-Bénite, France 
b Université Claude-Bernard Lyon-1, 43, boulevard du 11-Novembre-1918, 69100 Villeurbanne, France 
c Centre PérinéO, Groupe IRIS, Hôpital privé Le-Bois, Ramsay Général de Santé, 44, avenue de Dunkerque, 59000 Lille, France 
d Service d'imagerie de la femme, Centre hospitalier de Valenciennes, avenue Désandrouin, 59300 Valenciennes, France 
e Service de radiologie, Hôpital Tenon, 58, avenue Gambetta, 75020 Paris, France 
f Faculté de médecine Sorbonne-Université, 91-105, boulevard de l'Hôpital, 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 16
Iconographies 12
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Les dysfonctions pelvipérinéales (ou troubles de la statique pelvienne) sont fréquentes, avec une augmentation de l'incidence qui en fait un réel problème de santé publique. Leur prise en charge se doit d'être multidisciplinaire, reposant sur la clinique, des explorations fonctionnelles et morphologiques. Depuis les années 1990, l'imagerie par résonance magnétique des dysfonctions pelvipérinéales est devenue l'un des examens de référence pour aider à la décision thérapeutique. Il s'agit d'un examen spécifique qui nécessite une information orientée et une préparation bienveillante de la patiente dont la coopération est primordiale. Le protocole dédié dure autour de 20 minutes avec un temps d'opacification vaginale et rectale, des séquences morphologiques dans les trois plans, puis dynamiques en monocoupe sagittale et multicoupes en poussée bloquée. Des efforts de retenue, puis de poussées d'abord modérées puis intenses sont demandées, nécessitant une formation par le radiologue du manipulateur qui réalise et « monitore » l'examen. La description d'une position au repos et d'une mobilité normale de repères anatomiques est difficile étant donné l'absence de frontière clairement établie entre la mobilité physiologique et celle pathologique. Il est cependant nécessaire de connaître ces repères anatomiques et les systèmes de cotations pour savoir estimer, en lien avec la clinique, la limite entre le normal et le pathologique. L'objectif est ainsi d'éviter un surdiagnostic avec un diagnostic radioclinique intégré au contexte et d'arriver ainsi à préciser qu'une mobilité d'un organe est excessive ou avec une « tendance » pathologique à risque de devenir symptomatique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : IRM de la statique pelvienne, Déféco-IRM, Prolapsus d'organe pelvien, Plancher pelvien, Incontinence


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Imagerie par résonance magnétique du pelvis féminin normal : technique, résultats normaux et indications
  • I. Thomassin-Naggara, A. Morel, P. Siles, E. Darai, M. Bazot
| Article suivant Article suivant
  • Malformations utérines et du tractus génital féminin
  • Y. Ardaens, J.-M. Levaillant, J. Bady, P. Coquel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.