Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Qu’est-ce que l’urticaire neutrophilique ? - 29/05/19

What is neutrophilic urticaria?

Doi : 10.1016/j.annder.2019.01.019 
J.-B. Monfort a, , P. Moguelet b, E. Amsler a, C. Francès a, A. Barbaud a, A. Soria a, c
a Service de dermatologie et d’allergologie, HUEP, Sorbonne Universités, hôpital Tenon, AP–HP, 4, rue de la Chine, 75020 Paris, France 
b Service d’anatomo-pathologie, hôpital Tenon, 4 rue de la Chine, 75020 Paris, France 
c Inserm U1135, centre d’immunologie et des maladies infectieuses – Paris (Cimi-Paris), 75013 Paris, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 5
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’existence de l’urticaire neutrophilique (UN), en tant qu’entité nosologique, est encore débattue. Pour certains, l’UN est à considérer comme une urticaire banale puisqu’un infiltrat à prédominance de polynucléaires neutrophiles (PNN) existe dans certains cas d’urticaire chronique ou aiguë. Il a d’ailleurs été décrit que l’aspect histologique des urticaires chroniques variait selon le délai entre l’apparition de la plaque et la réalisation de la biopsie : la présence de PNN peut être tardive. D’après la littérature, il ne semble pas exister de caractéristiques cliniques spécifiques associées à la présence de PNN en histologie. La majorité des études mettent en évidence un syndrome inflammatoire biologique modéré. Les données sont contradictoires concernant la réponse au traitement : certaines études ne mettent pas en évidence de différence significative en termes de réponse au traitement par rapport à l’urticaire banale, alors qu’une seule met en évidence une meilleure réponse avec la dapsone en cas d’infiltrat neutrophilique à l’histologie. Il ne semble pas y avoir de pathologie associée plus fréquente en cas d’UN. En conclusion, les données concernant l’UN sont insuffisantes pour affirmer l’existence d’une telle entité. Une étude prospective comparant des biopsies systématiques d’urticaires aiguës et chroniques serait souhaitable afin de mieux caractériser les relations entre l’infiltrat cellulaire et la réponse au traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Some debate continues to surround the existence of neutrophilic urticaria (NU) as a nosological entity. Certain authors consider NU as a banal form of urticaria since an infiltrate predominantly made up of polynuclear neutrophils (PNN) is seen in certain cases of chronic and acute urticaria. Moreover, it has been stated that the histological appearance of chronic urticaria varies according to the time between appearance of the plaque and the performance of biopsy: the presence of PNN may occur later. According to the literature, there appear to be no specific clinical characteristics associated with the presence of PNN at histology. Most cases exhibit moderate laboratory inflammatory syndrome. Data concerning therapeutic response are contradictory: some studies have shown no significant difference in terms of therapeutic response in relation to banal urticaria, while only one study has demonstrated superior response to dapsone in the case of histologically demonstrated neutrophilic infiltrate. There does not appear to be any disease more frequently associated in the event of NU. In conclusion, the available data concerning NU are insufficient to confirm the existence of this condition. A prospective study comparing routine acute and chronic urticaria biopsies would be extremely useful to better characterise the relationships between cellular infiltrate and therapeutic response.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Urticaire neutrophilique, Urticaire aiguë, Dermatose urticarienne neutrophilique

Keywords : Neutrophilic urticaria, Acute urticaria, Neutrophilic urticarial dermatosis


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 146 - N° 5

P. 346-353 - mai 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Pratique et enjeux de la simulation en dermatologie
  • L. Martin, J.C. Granry
| Article suivant Article suivant
  • Psoriasis de l’enfant vu en milieu libéral : les aspects cliniques et épidémiologiques diffèrent des données habituellement publiées
  • E. Mahé, F. Maccari, M. Ruer-Mulard, N. Bodak, H. Barthelemy, C. Nicolas, E. Pépin, M. Pillette-Delarue, C. Buzenet, P.-L. Delaire, M. Nadaud, F. Bouscarat, D. Drouot-Lhoumeau, C. Lepelley-Dupont, A. Acher, A. Beauchet, F. Corgibet, Fédération française de formation continue et d’évaluation en dermatologie-vénéréologie et le GEM Resopso

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.