Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Soubresauts face aux contraintes handicapantes de l’âge. Valences capacitaires/déficitaires du corps chez des danseurs seniors - 04/06/19

Bodily capacities and disabilities among older dancers

Doi : 10.1016/j.evopsy.2019.02.004 
Jocelyne Vaysse  : Docteur en Médecine, Psychiatre Hospitalier Honoraire, Docteur en Psychologie Clinique et Pathologie, HDR, Enseignante Honoraire Université Paris Ouest
 5, rue Foucault, 92110 Clichy, France 

Correspondance : 5, rue Foucault, 92110 Clichy, France.5, rue FoucaultClichy92110France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs

Dans le champ artistique occidental, les danseurs sont particulièrement confrontés au phénomène du vieillissement corporel et aux attentes du public.

Méthodes

Comment répondre à des exigences souvent contradictoires jusqu’à brouiller la logique linéaire et causaliste des attributs capacitaires et déficitaires du corps ? Quand le corps est pris dans le déclin lié à l’âge et que les contraintes handicapantes s’annoncent, comment assumer les propositions chorégraphiques faites à des artistes seniors ? À moins d’engager des amateurs en passe de devenir acteur-danseur « d’un jour » bien que senior ? Comment repérer certaines vertus autosoignantes attribuées à la danse proches des effets de la danse-thérapie a contrario des contraintes médicamenteuses, au sein des prérogatives du care/cure ?

Résultats

Les aptitudes et limites bio-physiques du corps vivant déplacent certaines exigences chorégraphiques alors que la réceptivité des media envers des corps dansants matures est ambivalente. Les danseurs — professionnels et amateurs — sont mis à l’épreuve. Les soubresauts successifs — vacillements corporels et émergence consciente d’une autre expressivité — font reconsidérer les valences capacitaires/déficitaires du corps en lien avec les vécus personnels, l’estime de soi et les retombées sociétales.

Discussion

Continuer à danser, c’est soutenir l’âme et le corps ; c’est apporter bien souvent une occasion de soin de soi et de résilience ; c’est entretenir ou induire une insertion sociale en activant des sentiments d’utilité et de fierté qui ré-animent une estime de soi défaillante après une phase fréquente de repli en partie due à un handicap réel ou imaginairement amplifié.

Conclusion

La décadence présumée du corps mature présente paradoxalement des qualités indéniables et spécifiques aux yeux de certains chorégraphes contemporains qui tirent parti de leurs modifications physiologiques et architecturales et de leur long savoir corporel.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Objective

In the Western artistic field, dancers are particularly challenged by the phenomenon of bodily aging and the expectations of the public.

Method

How can dancers respond to often contradictory requirements, sometimes to the extent of blurring the linear and causal logics of the capacity and deficit attributes of the body? When the body is caught up in the decline related to age and the onset of debilitating constraints, how can they take on the choreographic proposals made to older artists, unless it is as “one-off” performers, in spite of age? How can one detect certain self-healing virtues attributed to dance, akin to the effects of dance therapy and far removed from the constraints of medication, within the prerogatives of care/cure?

Results

The bio-physical abilities and limitations of the living body affect certain choreographic requirements, while the receptiveness of the media towards mature dancing bodies remains ambivalent. Dancers – professionals and amateurs – are put to the test. The successive jolts – bodily failings and the conscious emergence of another form of expressiveness – suggest the need to reconsider the capacitance/deficit of the body in the light of these dancers’ personal experiences and self-esteem, and of societal repercussions.

Discussion

To continue to dance is to support the soul and the body; it is often an opportunity for self-care and resilience; it maintains or induces social integration by activating feelings of usefulness and pride, which revive failing self-esteem after a frequent phase of withdrawal, partially resulting from a real handicap or a handicap amplified by the imagination.

Conclusion

The assumed decadence of the mature body paradoxically constitutes an undeniable and specific asset in the eyes of some contemporary choreographers, who draw on these dancers’ physiological and structural changes and their long-standing acquaintance with the body.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Danse, Danseur, Vieillissement, Corps, Déficit, Capacité, Handicap, Représentation sociale, Témoignage

Keywords : Dance, Dancer, Aging, Body, Disability, Ability, Social representation, Testimony


Plan


 Toute référence à cet article doit porter mention : Vaysse J. Soubresauts face aux contraintes handicapantes de l’âge. Valences capacitaires/déficitaires du corps chez des danseurs seniors. Evol psychiatr 2019;84(2): pages (pour la version papier) ou URL [date de consultation] (pour la version électronique).


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 84 - N° 2

P. 297-305 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Contrainte carcérale, soin et prise en charge en art-thérapie
  • Odile Girardin-Gantier
| Article suivant Article suivant
  • De l’absence ou non de contrainte dans l’École Freinet
  • Xavier Riondet, Henri-Louis Go

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.