Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Influence du trouble stress post-traumatique sur l’asthme - 05/06/19

Influence of post-traumatic stress disorder on asthma

Doi : 10.1016/j.lpm.2019.03.002 
Michel Underner 1, , Nelly Goutaudier 2, Gérard Peiffer 3, Jean Perriot 4, Ghina Harika-Germaneau 1, Nematollah Jaafari 1
1 Université de Poitiers, centre hospitalier Henri-Laborit, unité de recherche clinique, 86021 Poitiers, France 
2 Université de Poitiers, centre de recherches sur la cognition et l’apprentissage, UMR CNRS 7295 MSHS, 86073 Poitiers cedex 9, France 
3 CHR Metz-Thionville, service de pneumologie, 57038 Metz, France 
4 Centre de tabacologie, dispensaire Émile-Roux, 63100 Clermont-Ferrand, France 

Michel Underner, Centre hospitalier Henri-Laborit, unité de recherche clinique, consultation de tabacologie, 370, avenue Jacques-Cœur, CS 10587, 86021 Poitiers cedex, France.Centre hospitalier Henri-Laborit, unité de recherche clinique, consultation de tabacologie370, avenue Jacques-Cœur, CS 10587Poitiers cedex86021France

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 15
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

L’exposition à un évènement traumatique peut favoriser la survenue de troubles psychiatriques dont le trouble stress post-traumatique (TSPT) mais également des symptômes et/ou pathologies respiratoires, dont l’asthme.

Objectifs

Revue systématique de la littérature sur les données concernant l’influence d’un TSPT sur le développement d’un asthme ou l’aggravation d’un asthme préexistant au traumatisme.

Sources documentaires

Medline sur la période 1980–2018 avec pour mots-clés : « PTSD » ou « post-traumatic stress disorder » ou « post-traumatic stress disorder » et « asthme », avec les limites « Title/Abstract » ; les langues retenues étaient l’anglais et le français. Parmi 141 articles, 59 résumés sélectionnés ont donné lieu à une double lecture aboutissant à retenir 14 études.

Résultats

Si le TSPT peut survenir 4 semaines après l’exposition à un traumatisme au cours duquel l’intégrité physique de la personne a été menacée, il peut également se développer plusieurs mois ou années plus tard. Le TSPT est un facteur de risque de développement de l’asthme et peut également aggraver les symptômes d’un asthme préexistant. Il est important de noter que cette relation a été démontrée sur différentes populations, divers traumatismes et quel que soit le genre et/ou l’ethnie. Outre son impact sur le développement de l’asthme, chez les patients asthmatiques, le TSPT peut être responsable d’un mauvais contrôle de l’asthme, de taux plus élevés de recours aux soins (visites au service des urgences et/ou hospitalisation pour asthme) et d’une moindre qualité de vie liée à l’asthme. La présente revue a également suggéré que l’étude de l’association entre le TSPT et l’asthme doit tenir compte des facteurs confondants potentiels, notamment le tabagisme et l’exposition aux poussières (ex : asthme consécutif aux attaques du World Trade Center). Les mécanismes possibles de l’association entre TSPT et asthme sont imparfaitement connus. Plusieurs facteurs incluant le système nerveux, l’axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien, la réponse inflammatoire et le système immunitaire pourraient expliquer ce lien.

Conclusion

Le TSPT est un facteur de risque de développement de l’asthme et d’aggravation d’un asthme préexistant. Chez les patients asthmatiques, il est donc important de rechercher systématiquement un TSPT survenu après l’évènement traumatique ou préexistant à cet évènement. De plus, lors d’exposition à un évènement traumatique, une attention particulière doit être prêtée aux troubles somatiques dont l’asthme. La majorité des études ayant été menées sur des populations américaines ; il semble important de répliquer les études en population Européenne afin d’apporter de nouveaux éléments de connaissance sur cette association.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Introduction

Exposure to a traumatic event may not only lead to a large variety of mental disorders, such as post-traumatic stress disorder (PTSD) but also respiratory symptoms and/or respiratory diseases, as asthma.

Objectives

Systematic literature review of data on the impact of post-traumatic stress disorder on asthma.

Documentary sources

Medline, on the period 1980–2018 with the following keywords: “PTSD” or “post-traumatic stress disorder” or “post-traumatic stress disorder” and “asthma”, limits “title/abstract”; the selected languages were English or French. Among 141 articles, 23 abstracts have given use to a dual reading to select 14 studies.

Results

While PTSD may develop 4 weeks after being exposed to a traumatic event during which the physical integrity of the person has been threatened, it might also develop several months or years later. PTSD has been reported to be a risk factor for asthma and also a factor that might enhance a preexisting asthma. It is also important to note that this relation has been highlighted among several populations, traumatic events and regardless the gender and/or cultural factors. Despite its impact on the development of asthma, in asthmatic patients, PTSD may be responsible for poor asthma control, increased rates of healthcare use (visit in the emergency department and/or hospitalization for asthma) and poor asthma-related quality of life. The study of the association between PTSD and asthma have to take into account some potentially confounding factors, such as smoking status and dust exposure (e.g.: asthma following the terrorist attacks of the World Trade Center). Less is known regarding the potential mechanisms involved in the association between PTSD and asthma. Several factors including the nervous system, the hypothalamo-pituitary-adrenal axis, the inflammatory response and the immune system may explain the association.

Conclusion

PTSD is a risk factor for the development of asthma and for the worsening of preexisting asthma. In asthmatic patients, it is of primary importance to systematically screen potential PTSD that might be developed after a traumatic event or a preexisting traumatic condition. Moreover, after exposure to a traumatic event, a special attention needs to be paid to somatic reactions such as asthma. The majority of studies having been conducted on American samples, replicating studies among European samples appears of prime importance in order to add a body of knowledge on the association between somatic and psychiatric conditions.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 48 - N° 5

P. 488-502 - mai 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les nausées : données actuelles
  • Stanislas Bruley des Varannes, François Liard, Laurent Filoche, Bernard Savarieau
| Article suivant Article suivant
  • Quel est le VRAI risque au long cours des inhibiteurs de la pompe à protons ?
  • Sophie Ribiere, Marie-Anne Guillaumot, Amélie Barré, Einas Abou Ali, Maximilien Barret, Stanislas Chaussade, Romain Coriat

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.