Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Identification de cas d’abus/dépendance par le réseau français d’addictovigilance : une étude pilote du CEIP-A et du Centre psychothérapique de Nancy - 06/06/19

Identification of abuse/dependence cases by the French addictovigilance network (FAN): A pilot study of the addictovigilance center and the psychotherapeutic center of Nancy (France)

Doi : 10.1016/j.therap.2018.10.002 
Pauline Barberot a, , Valérie Gibaja a, b, Célia Benkhedda a, Daniela Dobre c, Juliana Tournebize a, b, Jean-Pierre Kahn a, b, d, e
a Centre d’évaluation et d’information sur la pharmacodépendance et addictovigilance (CEIP-A), CHRU de Nancy, hôpital central, 29, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, 54035 Nancy, France 
b French Addictovigilance Network (FAN), 54035 Nancy, France 
c Département de l’information médicale et unité de recherche et d'investigation clinique, Centre psychothérapique de Nancy, 54520 Laxou, France 
d Unité 6, Centre psychothérapique de Nancy, pôle de psychiatrie et psychologie clinique, 54520 Laxou, France 
e Université de Lorraine, 54035 Nancy, France 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 9
Iconographies 4
Vidéos 0
Autres 0

Summary

Objectives

France is the only European country with a dedicated addictovigilance network (French addictovigilance network [FAN]). However, the reporting of cases of abuse/dependence is insufficient. In an attempt to overcome this under-reporting, data from the medical information systems program (PMSI) is regularly used to identify cases. Since addictions are frequently associated with psychiatric comorbidities, a pilot study was conducted for the first time in a psychiatric hospital. It aims, through a PMSI request, to identify the sociodemographic characteristics and psychiatric diagnoses of patients consuming psychoactive substances (PAS) and the PAS types consumed.

Methods

This is a retrospective observational study conducted over a nine-month period at the psychotherapeutic center of Nancy (CPN). The codes used for the PMSI request are those of the international classification of diseases, tenth revision (ICD-10), codes F10 to F19 that characterize mental and behavioral disorders associated with the use of PAS. Cases presenting the four criteria necessary for an addictovigilance notification: (1) identified notifier, (2) identified patient, (3) known consumed product (s) and (4) presence of an effect related to the abuse/dependence of PAS; were retained and analyzed.

Results

On an initial number of 252 cases, 82 cases of abuse/dependence were retained. The selected sample is predominantly male (67%). Cannabis (29%) and heroin (15%) are the most common illicit PAS. Regarding drugs, the consumption of benzodiazepines, a predominantly female phenomenon, is observed in 34% of subjects. Sixty-four per cent of the subjects were diagnosed “disorders related to the use of PAS”, 14% as neurotic disorders, 9% as schizophrenia and 5% as of the mood disorders.

Conclusion

This study identified a significant number of potentially reportable cases to the French Addictovigilance Network and demonstrated the interest of investigating cases of abuse/dependence in a psychiatric hospital.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Objectifs

La France est le seul pays européen disposant d’un réseau d’addictovigilance auprès duquel le signalement des cas d’abus/dépendance est, cependant, insuffisant. Pour tenter de pallier cette sous-notification, les données du programme de médicalisation des systèmes d’information (PMSI) sont régulièrement utilisées pour identifier des cas. Les addictions étant fréquemment associées à des comorbidités psychiatriques, une étude pilote a été réalisée pour la première fois dans un hôpital psychiatrique. Elle vise, par une requête PMSI, à identifier les caractéristiques sociodémographiques et les diagnostics psychiatriques des patients consommant des substances psychoactives (SPA) et le type de SPA consommées.

Méthodes

Il s’agit d’une étude observationnelle rétrospective menée sur une période de neuf mois au centre psychothérapique de Nancy (CPN). Les codes utilisés pour la requête PMSI sont ceux de la classification internationale des maladies, dixième révision (CIM-10) du groupe F10 à F19 qui caractérisent les troubles mentaux et du comportement liés à l’utilisation de SPA. Seuls les dossiers présentant les quatre critères nécessaires à la définition d’un « cas » d’addictovigilance ont été retenus et analysés : (1) notificateur identifiable, (2) patient identifiable, (3) produit(s) consommé(s) connu(s) et (4) présence d’un effet en lien avec l’abus/dépendance de SPA.

Résultats

Sur un nombre initial de 252 dossiers, 82 cas d’abus/dépendance répondant à ces quatre critères ont été retenus. L’effectif sélectionné est majoritairement masculin (67 %). Le cannabis (29 %) et l’héroïne (15 %) sont les SPA non médicamenteuses les plus retrouvées. Pour les médicaments, la consommation de benzodiazépines, phénomène majoritairement féminin, touche 33 % des sujets. Concernant le diagnostic psychiatrique associé, 14 % des sujets présentent des troubles névrotiques, 9 % une schizophrénie et 5 % des troubles de l’humeur.

Conclusion

Cette étude a permis d’identifier un nombre important de cas signalables au réseau d’addictovigilance et a démontré l’intérêt de rechercher des cas d’abus/dépendance dans un établissement spécialisé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : Abuse, Dependence, Psychoactive substances, Psychiatric diagnoses, PMSI

Mots clés : Abus, Dépendance, Substances psychoactives, Diagnostics psychiatriques, PMSI


Plan


© 2018  Société française de pharmacologie et de thérapeutique. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 74 - N° 3

P. 389-397 - juin 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Améliorer la balance bénéfices/risques de la méthadone en respectant ses spécificités pharmacologiques
  • Elisabeth Frauger, Nathalie Fouilhé Sam-Laï, Michel Mallaret, Joëlle Micallef, le French Addictovigilance Network (FAN)
| Article suivant Article suivant
  • Transforming growth factor-beta 1 polymorphisms and anti-tuberculosis drug-induced liver injury. Polymorphisms in TGF?1 and its relationship with anti-tuberculosis drug-induced liver injury
  • Shouquan Wu, Yu Wang, Miaomiao Zhang, Minggui Wang, Jian-Qing He

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.