Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Résultats et complications de l’hémisphérotomie verticale para sagittale chez le jeune enfant. À propos de 11 cas - 07/06/19

Doi : 10.1016/j.neuchi.2019.03.028 
S.M. Florea , A. Lepine, N. Villeneuve, M. Milh, G. Pech Gourg, D. Scavarda
 Marseille, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L‘hémisphérotomie verticale para sagittale décrite par O. Delalande est un geste neurochirurgical de déconnection hémisphérique. Elle est indiquée dans le traitement des épilepsies réfractaires dont la zone épileptogène est largement étendue sur un hémisphère. Nous rapportons notre expérience des dix dernières années.

Matériel et méthodes

Entre 2008 et 2018, 11 patients (6 filles et 5 garçons) ont bénéficié d’une hémispherotomie verticale para sagittale pour une épilepsie réfractaire au traitement médicamenteux bien conduit dans le service de Neurochirurgie pédiatrique de Marseille. Tous les patients ont bénéficié d’un bilan pré opératoire complet (EEG, Vidéo EEG, Pet Scan, IRM, Bilan neuropsychologique) et ont été discuté en réunion multidisciplinaire de chirurgie de l’épilepsie pédiatrique. Tous les enfants ont bénéficié de la technique de Delalande. Ils ont été revus en consultation à 1 mois, 6 mois puis de façon annuelle. Tous ont bénéficié d’un examen anatomopathologique sur le cortex réséqué.

Résultats

Sur les 11 enfants, 4 présentaient une encéphalite de Rasmussen (36,4 %), 4 autres souffraient d’une hémimégalencéphalie (36,4 %), 2 présentaient une dysplasie corticale étendue (18,2 %) enfin un enfant présentait une épilepsie secondaire à un accident vasculaire cérébrale ischémique. Tous les patients ont eu une rémission complète postopératoire immédiate des manifestations épileptiques, dont 8 (72,8 %) restent stables pendant le suivi. Pour les autres 3 patients (27,3 %), on a noté une re-apparition des crises à distance durant le suivi (18–36 mois postopératoire). Un patient a été repris au bloc opératoire pour une déconnexion incomplète, avec une rémission totale des crises après le geste complémentaire. Les complications postopératoires sont centrées sur l’hémiparésie controlatérale, présente chez 100 % des enfants. le déficit prédomine à distance sur le membre supérieur. Nous n’avons pas enregistré d’hydrocéphalies postopératoires. Deux patients (18,2 %) ont présenté une collection sous-durale homolatérale, traitée par une dérivation sous-duro-péritonéale, avec une bonne évolution. Ces HSD nous ont conduits à modifier notre technique opératoire.

Conclusion

L’hémispherotomie verticale para sagittale est un traitement efficace des épilepsies réfractaires hémisphériques. Elle permet un contrôle complet des crises chez la majorité des enfants et une qualité de vie optimale. La récidive de crises à distance doit faire envisager une déconnexion incomplète et envisager un second temps chirurgical. Les HSD peuvent être éviter par une modification simple de la technique.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° 2-3

P. 114 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Craniopharyngiomes en âge pédiatrique : le pendule toujours vers une chirurgie d’exérèse raisonnée
  • V. Blé, A. Szathmari, P.-A. Beuriat, F. Di Rocco, K. Sweeney, C. Villanueva, C. Conter, C. Line, C. Mottolese
| Article suivant Article suivant
  • Ependymomes spinaux de l’enfant. Étude française rétrospective
  • A. Szathmari, M. Zerah, E. Gimbert, F. Di Rocco, C. Mottolese, D. Frappaz

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.