Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hydrocéphalie obstructive secondaire à une dolichoectasie de l’artère basilaire : à propos d’un cas (Namur,Belgique) - 07/06/19

Doi : 10.1016/j.neuchi.2019.03.041 
M. Di Santo , S. Fastré, T. Gustin
 Namur, Belgique 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La dolichoectasie vertébrobasilaire (DVB) est généralement asymptomatique. Elle peut toutefois se manifester par des phénomènes ischémiques, une hémorragie, une compression des nerfs crâniens ou, beaucoup plus rarement, une hydrocéphalie. Nous décrivons un cas d’hydrocéphalie obstructive aigüe symptomatique secondaire à une DVB et traitée par dérivation ventriculo-péritonéale (DVP) unilatérale.

Matériel et méthodes

Un homme de 79 ans, connu pour une DVB, est admis en salle d’urgence pour hémiparésie gauche, confusion et malaise avec perte de connaissance transitoire. Par la suite, il présente une altération rapide de son état de conscience évoluant vers un coma. Le CT scanner cérébral met en évidence une importante hydrocéphalie consécutive à une dilatation majeure du tronc basilaire. Celui-ci est déplacé rostralement, s’invagine dans le diencéphale, comprime le plancher du 3e ventricule et obstrue partiellement le foramen de Monroe du côté gauche. On note par ailleurs une nette croissance de la DVB par rapport aux examens précédents. Une IRM cérébrale permet d’exclure une ischémie du tronc cérébral. Une dérivation ventriculaire externe bilatérale est placée dans un premier temps, permettant la normalisation de l’état de conscience du patient. Une DVP unilatérale est dès lors réalisée. L’hémiparésie gauche régresse ensuite progressivement.

Conclusion

La DVB est une cause extrêmement rare d’hydrocéphalie obstructive, qui peut se manifester de façon aiguë ou progressive. La mise en place d’une DVP bilatérale ou unilatérale, avec éventuellement septostomie endoscopique, constitue le traitement de choix. La ventriculostomie endoscopique n’est envisageable que si les foramens de Monroe sont perméables et comporte un risque significatif de lésion de l’ectasie.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° 2-3

P. 118 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les infiltrations péridurales dans les névralgies cervico-brachiales : efficacité et sécurité, Beyrouth, Liban
  • F. Bteich, R. Moussa, G. Sleilaty, H. Abou Zeid
| Article suivant Article suivant
  • Expulsion oropharyngée totale d’un matériel d’arthrodèse cervicale antérieure : à propos d’un cas
  • B. Tarabay, H. Smaily, E. Khneisser, N. Khoueir, R. Moussa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.