Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Le kyste hydatique de l’orbite : à propos de deux cas - 07/06/19

Doi : 10.1016/j.neuchi.2019.03.051 
M.I. Krifa , Z. Souai, R. Jdidi, K. Saadaoui, H. Krifa
 Sousse, Tunisie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Le Kyste hydatique est une parasitose due au tænia echinococcus. Ce dernier peut se développer dans plusieurs sites de l’organisme. La localisation intra-orbitaire reste exceptionnelle et représente 1 à 2 % toutes les localisations.

Matériel et méthodes

Les auteurs présentent une étude rétrospective de deux patientes ayant présenté une exophtalmie unilatérale par hydatitose intra-orbitaire sans autres localisations viscérales, opérée au service de neurochirurgie du CHU Sahloul-Sousse. Nous décrivons les aspects cliniques, para cliniques et thérapeutiques de cette affection rare.

Conclusion

L’hydatidose orbitaire est rare mais non exceptionnelle. Il faut obligatoirement y penser devant une exophtalmie unilatérale chez un jeune originaire d’un pays endémique. Le diagnostic est basé sur un faisceau d’argument anamnestique, clinique et radiologique. Le traitement est uniquement chirurgical. Cette localisation aberrante de l’hydatidose est grave par ses conséquences surtout d’ordre fonctionnel, d’où l’intérêt de la prévention.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° 2-3

P. 121-122 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Carcinome épidermoide frontal intracrânien révélé par un méningiome : à propos d’un cas et revue de la littérature
  • B. Merrouche, A. Bedjou, B. Abdennebi, L. Mahfouf
| Article suivant Article suivant
  • La tumeur glomique intra orbitaire : un mythe ou une réalité ?
  • M.I. Krifa, Z. Souai, Y. Beltaifa, A. Ben Tebra, K. Saadaoui, H. Krifa

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.