Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Tumeur spinale en sablier : est-ce toujours un schwannome ? À propos de deux cas d’hémangiomes épiduraux et revue de la littérature - 07/06/19

Doi : 10.1016/j.neuchi.2019.03.049 
F. Bteich , E. Samaha, G. Abadjian, T. Rizk
 Achrafieh, Liban 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Une tumeur spinale en sablier évoque en premier lieu un schwannome. Nous rapportons 2 cas de lésions dorsale et lombaire, qui se sont révélées être en per opératoire des hémangiomes épiduraux.

Observations

Le premier cas concerne un homme de 43 ans, présentant un tableau de lombosciatique mécanique L5 droite. L’IRM du rachis lombaire objective une tumeur intracanalaire lombaire en sablier, hypoT1, hyperT2 et rehaussée par le contraste. Le second concerne une femme de 67 ans, avec syndrome de Brown Séquard et découverte à l’IRM du rachis dorsal d’une tumeur de caractéristiques similaires à celle décrite ci-dessus, au niveau D5-D6. En per-opératoire, on découvre une tumeur de couleur rouge-noirâtre, très hémorragique, extradurale dans sa totalité, qu’on résèque en bloc après coagulation des vaisseaux nourriciers.

Résultats

Les rapports d’anatomopathologie reviennent en faveur d’hémangiomes, à prédominance capillaire pour la lésion lombaire ; une entité exceptionnelle avec 13 cas publiés, dont 2 uniquement au niveau lombaire. En post-opératoire, les patients notent une disparition complète de leurs symptômes et l’imagerie à distance confirme la résection totale. Le pronostic est favorable, sans récidive.

Conclusion

L’hémangiome épidural primaire est une entité rare qui doit être évoquée dans le diagnostic différentiel de tumeurs canalaires spinales en sablier, vu les particularités per-opératoires d’exérèse.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° 2-3

P. 121 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Macrocrânie évolutive révélant une thrombose veineuse cérébrale sur malformation de Dandy–Walker
  • K. Radhouane, H. Hammami, H. Mechrgui, D. Yedeas, M. Yedeas, R. Chkili
| Article suivant Article suivant
  • Carcinome épidermoide frontal intracrânien révélé par un méningiome : à propos d’un cas et revue de la littérature
  • B. Merrouche, A. Bedjou, B. Abdennebi, L. Mahfouf

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.