Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Adénome hypophysaire mixte à GH et à Prolactine : à propos d’1 cas - 07/06/19

Doi : 10.1016/j.neuchi.2019.03.073 
A. Elmamoune , S.M. Salihy
 Nouakchott, Mauritanie 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 2
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Introduction

Les adénomes hypophysaires à sécrétion mixte à Growth Hormone (GH) et à prolactine sont exceptionnels Si le diagnostic est facile sur les données cliniques radiologique et biologique, le traitement reste discutable.

Observation

Nous rapportons le cas d’un patient de 50 ans qui présente une acromégalie d’installation insidieuse évoluant depuis 5 ans. Elle est associée à une baisse progressive de l’acuité visuelle. Le bilan radiologique montre une volumineuse lésion expansive intra et suprasellaire. Le bilan biologique montre un taux de prolactine à 4 chiffres et un taux de GH et d’IGF1 élevé. Il fut traité par agonistes dopaminergique (Cabergoline).

Résultats

L’évolution a été marquée par une amélioration rapide de l’acuité visuelle au bout de 4 mois ainsi qu’une diminution de la taille de la tumeur et du taux sanguin de la GH et de la prolactine. Par la suite il a été noté une disparition quasi-totale de la tumeur et une normalisation hormonale. La Cabergoline a été arrêtée au bout de 3 ans et le patient a pu reprendre une activité socioprofessionnelle normale.

Discussion

Physiologiquement la Dopamine stimule la sécrétion de la GH mais Shiodini a démontré qu’il y’a plus de 30 ans, un effet paradoxal inhibant cette sécrétion chez les patients ayant une acromégalie. Plusieurs études ont par la suite confirmé l’efficacité de celle molécule dans le traitement des adénome à GH à coté de son effet sur les adénomes à Prolactines. Les adénomes mixtes à GH et à Prolactines sont exceptionnels. Le traitement médical à base d’agonistes Dopaminergiques semble donner de bons résultats.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° 2-3

P. 128-129 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Candidose cérébrale à révélation hémorragique : à propos d’un cas
  • S. Zidani, H. Khechfoud, K. Izirouel, I. Takbou, S. Tliba
| Article suivant Article suivant
  • Les anévrismes intra crâniens : notre début d’expérience
  • E.A. Sid’El Haj, M. Ahmedou, M. Sidi Salem, S. Mohamed Bouya, M. Abdallahy, M. Salihy Sidi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.