Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les plaies vertébro-médullaires par arme blanche : à propos de 13 cas - 07/06/19

Doi : 10.1016/j.neuchi.2019.03.075 
A. Naja , Y. Tahrir, A. Laidi, O. Jamal, L. Edderaz, J. Saidy
 Casablanca, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

Les plaies vertebro-medullaires sont rares et constituent une cause peu fréquente de lésions médullaires traumatiques. Elles constituent la 3e cause de traumatismes médullaires ouverts après les plaies par arme à feu et les plaies par accident de la voie publique. Les plaies vertébro-medullaires réalisent des tableaux de gravité variable parfois sévère du fait de la possibilité des complications neurologiques d’où la nécessité d’une prise en charge précoce et coordonnée.

Matériel et méthodes

Notre travail est une étude rétrospective portant sur 13 cas de plaies vertébro-médullaires par arme blanche colligés au service de neurochirurgie de CHU Ibn Rochd de Casablanca sur une période de 8 ans, allant de mai 2008 à mai 2018. Il a pour but d’étudier les caractéristiques épidémiologiques, diagnostiques, thérapeutiques, évolutives et pronostiques comparativement aux données de la littérature.

Résultats

L’âge moyen est de 27,6 ans avec des extrêmes allant de 11 ans à 52 ans, le sexe masculin est le plus atteint (84,6 %) avec un sex-ratio 1F/5H. 11 malades avaient à l’admission un déficit neurologique qui a été classé selon le grading de frankel : Grade A chez 2 malades, grade B chez un seul malade, grade C chez 3 malades, grade D chez 5 malades et grade E chez 2 malades. Tous nos malades ont initialement bénéficié d’un bilan radiologique standard suivi d’une TDM dans 4 cas et d’une IRM médullaire centrée sur le niveau lésionnel dans 11 cas. L’atteinte du rachis dorsal était prédominante avec 53 % suivi du rachis cervical et lombaire avec 3 malades pour chacun soit 23,1 %. 6 de nos patients ont bénéficié d’un traitement chirurgical, 4 d’entre eux en urgence et les deux autres 48heures après l’apparition d’écoulement du LCR. Un traitement médical symptomatique associé à une prophylaxie antitétanique a été mise dans tous les cas. La rééducation motrice a été complément thérapeutique chez tous les patients déficitaires.

Conclusion

Les plaies vertébro-medullaires représentent une pathologie rare à prédominance masculine. Leur diagnostic est facile quand il s’agit d’une plaie rachidienne associée à un syndrome neurologique franc. L’exploration radiologique comprend systématiquement une radiographie standard. L’IRM est l’examen de choix en présence de signes neurologiques car permet de préciser le siège, l’étendue ainsi que la nature des lésions médullaires. Les patients sans atteinte médullaire ont un bon pronostic par rapport à ceux qui ont des lésions de contusion ou de section dont le pronostic est réservé.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° 2-3

P. 129 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Les anévrismes intra crâniens : notre début d’expérience
  • E.A. Sid’El Haj, M. Ahmedou, M. Sidi Salem, S. Mohamed Bouya, M. Abdallahy, M. Salihy Sidi
| Article suivant Article suivant
  • Caractéristiques radiologiques paramagnétiques et prise en charge des gliomes bi-thalamiques : étude de deux cas et revue de la littérature
  • B. Loukil, M. Badri, M. Rkhami, M. Ben Salem, K. Bahri, I. Zammel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.