Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Un cas rare d’hémangiome caverneux bilatéral de l’orbite - 07/06/19

Doi : 10.1016/j.neuchi.2019.03.079 
H. Mnakri , S. Bouali, A. Slimène, M.D. Yedeas, I. Ben Said, H. Jemel
 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

L’hémangiome caverneux de l’orbite est une lésion bénigne à croissance lente de l’espace intra-conique. Sa présentation la plus commune est la masse unilatérale dans la partie latérale du tiers moyen de l’orbite.

Matériel et méthodes

Seuls 11 cas d’hémangiomes caverneux bilatéraux orbitaux ont été rapportés dans la littérature. Nous rapportons un nouveau cas d’hémangiome caverneux orbitaire bilatéral qui entraîne une perte de vision unilatérale.

Un homme de 54 ans s’est présenté à l’hôpital avec des antécédents d’acuité visuelle altérée depuis un an. La meilleure acuité visuelle corrigée était de 8/10 dans l’œil gauche et de 10/10 dans l’œil droit. L’IRM orbitaire présentait une masse homogène ronde et bien définie, de 28mm de diamètre dans l’espace intra-conique de l’orbite gauche et une lésion similaire de 11mm de diamètre dans l’espace conique extra-médial extra-large de l’œil droit. Ces lésions étaient hypo-intenses en pondération T1 et iso intense sur des images pondérées en T2 avec une amélioration uniforme marquée après injection de gadolinium.

Une orbitotomie de la paroi supérieure a été réalisée. Nous avons trouvé une grande masse molle encapsulée de couleur framboise. La tumeur a été totalement éliminée. La lésion droite a été respectée puisque le patient était totalement asymptomatique de l’œil droit.

Résultats

L’examen histopathologique a confirmé le diagnostic d’hémangiome caverneux.

Les lésions sont généralement traitées de façon conservatrice, et l’excision chirurgicale est réservée à ceux qui présentent une compression du nerf optique. Les neurochirurgiens préfèrent la craniotomie tandis que les ophtalmologistes favorisent diverses modalités des orbitotomies.

Conclusion

Les hémangiomes caverneux bilatéraux sont extrêmement rares mais ils semblent être plus fréquents que prévu par la littérature.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° 2-3

P. 130 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Hydatidose vertébro-médullaire : à propos de deux cas
  • B. Loukil, A. Maatoug, M. Rkhami, M. Badri, K. Bahri, I. Zammel
| Article suivant Article suivant
  • Les cavernomes intracrâniens : à propos de 15 cas
  • Y. Tahrir, A. Naja, A. Seddam, A. Laidi, L. Edderaz, K. Guettabi

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.