Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

La prise en charge des syringomyélies : expérience du service de neurochirurgie hôpital Ibn To fail CHU Mohammed VI - 07/06/19

Doi : 10.1016/j.neuchi.2019.03.105 
M. Assamadi , H. Sahraoui, A. Ait El Qadi, K. Aniba
 Marrakech, Maroc 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La syringomyélie est une affection d’étiologie diverse, caractérisée par l’apparition d’une cavité intramédullaire remplie de liquide cérébro-spinal (LCS), provoquée par une gêne à la circulation du LCS entre le crâne et le rachis.

Matériel et méthodes

Notre travail est une étude rétrospective comportant 25 cas de syringomyélie ayant bénéficié d’une prise en charge au service de neurochirurgie du CHU Mohammed VI de Marrakech d’une période allant de janvier 2001 à décembre 2015.

Résultats

La moyenne d’âge est de 38,1 ans, les symptômes de début les plus fréquents étaient les troubles moteurs dans 63,6 %, les troubles sensitifs dans 47,5 %, les cervicalgies dans 27 %, les névralgies cervicobrachiales dans 36,4 %, des troubles trophiques et des déformations rachidiennes dans 28 %. L’examen clinique de nos patients a révélé un déficit moteur dans 63,6 %, un syndrome pyramidal dans 54,5 %, des troubles trophiques et une altération de la sensibilité tactile superficielle dans 27,3 % des cas, ainsi qu’une déformation scoliotique dans 18,2 %. L’imagerie a confirmé la syringomyélie et son origine chez tous les patients et l’origine foraminale dans 90,9 %. L’origine post-traumatique est retrouvée dans 9,1 % des cas. Tous les patients ont bénéficié d’une décompression ostéo-durale. Les patients ayant une syringomyélie foraminale ont bénéficié d’une crâniectomie occipitale, une laminectomie de C1, avec une plastie durale dans 63,6 % et une résection arachnoïdienne dans 9,1 %. Tandis que le patient ayant la syringomyélie post-traumatique a bénéficié d’une décompression dorsale sans plastie durale, une dissection arachnoïdienne et une dérivation kysto-sous-arachnoïdienne. Les résultats étaient dans l’ensemble bons, avec une amélioration dans 54,5 % des cas et une stabilisation dans 36,4 % avec une mortalité de 9,1 %.

Conclusion

la syringomyélie est une affection très rare, nécessitant une bonne compréhension du mécanisme physiopathologique pour une bonne indication de son traitement.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° 2-3

P. 139 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Paraplégie révélant un abcès intramédullaire : à propos d’un cas
  • M. Assamadi, A. Lamhani, A. Ait El Qadi, K. Aniba
| Article suivant Article suivant
  • L’os odontoideum à propos d’un cas et revue de la littérature
  • Y. Ait M’barek, M. Assamadi, J. Bouzari, A. Ait El Qadi, K. Aniba

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.