Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hernies discales lombaires intra-durales : à propos de 2 cas - 07/06/19

Doi : 10.1016/j.neuchi.2019.03.114 
A. Slimane , N. Karmani, M.D. Yedeas, I. Ben Saïd, J. Kallel, H. Jemel
 Tunis, Tunisie 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La hernie discale intra durale est une complication rare de la pathologie discale lombaire. La première observation a été publiée en 1942 par Dandy. Depuis cette date et jusqu’en 1997 moins de 100 autres cas ont étés rapportés. Dans la majorité des cas, il s’agit cliniquement d’un syndrome de la queue de cheval ou d’une atteinte mono ou bi-radiculaire le plus souvent déficitaire. Le diagnostic a long temps été évoqué devant un arrêt total à la radiculographie. Aujourd’hui, il peut être affirmé sur la seule imagerie IRM. Le pronostic chirurgical est incertain puisque plus d’un tiers des malades ont une récupération clinique incomplète.

Observations Deux nouveaux cas opérés dans le service de Neurochirurgie de l’institut national de neurologie seront présentés. Nous allons aussi faire une revue de la littérature en vue de préciser les différents aspects cliniques, d’apprécier l’apport de l’imagerie et d’en rapporter la pathogénie. Observation N°1 : Un homme de 42 ans, consulte pour des lombosciatalgies S1 droites. L’IRM lombaire est en faveur d’une hernie exclue à l’étage L5-S1 comprimant les racines de la queue de cheval. Une laminectomie partielle de L5 et S1 a permis de mettre en évidence du matériel discal arrivant à la face postérieure de la dure mère qui est ouverte. Observation N°C2 : Homme de 36 ans, qui souffre depuis 7 ans de lombosciatalgie L5 bilatérales avec une impériosité mictionnelle. L’IRM lombaire a mis en évidence une hernie discale L3-L4 médiane migrée vers le haut. Le patient a été opéré par une laminectomie de L3 et L4,un fragment discal exclu a été retiré de la face antérieure de la dure mère avec issu de LCR. Les suites opératoires étaient simples.

Conclusion

Le diagnostic peut être affirmé sur la seule imagerie IRM. Le pronostic chirurgical est incertain puisque plus d’un tiers des malades ont une récupération clinique incomplète.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° 2-3

P. 141 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge des tumeurs orbitaires observées au CHU de Marrakech
  • M. Assamadi, M. Moro, I. Hazzazi, Y. Elallouchi, A. Ait El Qadi, K. Aniba
| Article suivant Article suivant
  • Tumeur Brune Rachidienne : à propos d’un cas
  • A. Slimane, N. Karmani, M.D. Yedeas, I. Ben Saïd, J. Kallel, H. Jemel

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.