Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Malformation de Chiari I chez l’enfant : évaluation d’une série de 99 patients traités entre 2001 et 2017 - 07/06/19

Doi : 10.1016/j.neuchi.2019.03.120 
Theo Broussolle, Pierre Aurélien Beuriat, A. Szathmari, F. Di Rocco, Sehya Mob, C. Mottolese
 Lyon, France 

Auteur correspondant.

Résumé

Introduction

La malformation ou anomalie de Chiari de type I représente une pathologie bien connue mais toujours discutées pour la symptomatologie clinique, le traitement chirurgical, les résultats. Nous rapportons l’analyse d’une série des patients traités entre 2001 et 2017.

Matériel et méthodes

Un total de 99 patients ont été traités pour une malformation de Chiari de type I. L’âge est compris entre 8 mois et 17 ans et l’âge moyenne au moment de la chirurgie a été de 10 ans. 71 % des enfants présentaient des céphalées qui sont dans 34 % des cas atypiques. 11 % des patients présentent un syndrome cérébelleux et 12 % des vertiges. 29 % des patients ont de troubles sensitivomoteur et 5 % un atteinte des nerfs crâniens et chez 5 % un apnée du sommeil. Chez 26 % des patients la symptomatologie clinique a été caractérisé par une syndrome d’hypertension intracrânienne. Une syringomyélie a été décelé chez 25 % des patients ainsi qu’une hydrocéphalie. Tous les patients ont été traités par décompression osseuse occipitale, ouverture de l’arc postérieure de C1, résection du ligament occipito-atlantoïdien, ouverture de la dure mère et greffon en goretex. Chez 5 patients une stabilisation occipito-cervicale a été associé. 5 patients ont été opéré pour une ventriculo-cisterno-stomie endoscopique, 4 patients ont eu une coagulation des tonsilles cérébelleuses et 2 une aspiration. 1 patient a été traité avec dérivation syringo-peritoneale avec valve et 1 patient avec syringostomie sous-arachnoïdienne. Le taux de complications globale de la série a été de 4 %.

Résultats

Les résultats ont été jugés bon dans 85 % des cas avec un suivi moyen de 4 ans. La scoliose a été améliorée dans 50 % des cas et la syringomyélie dans 80 % des cas. Si on fait référence aux résultats sur les diffèrent signes clinique les céphalées ont été amélioré dans 68 % des cas, les troubles cérébelleuses dans 88 %, les vertiges dans 78 %, les nausée et vomissements dans 67 %, les autres signes dans 75 % des cas. Lorsque on considère la syringomyélie les formes dorso-lombaires le taux d’amélioration (89 %) est légèrement plus important que pour les formes cervicales (82 %).

Conclusion

La malformation de Chiari I nécessite un traitement chirurgical lorsqu’elle est symptomatique. L’évaluation des signes cliniques reste important pour avoir un bon résultat clinique. Notre analyse montre que la descente des tonsilles favorise plutôt l’hydrocéphalie que la dilatation du canal ependymaire. La tonsillectomie doit être réservé chez l’enfant seulement dans les formes sévères et leur coagulation se révèle aussi efficace.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 65 - N° 2-3

P. 143 - avril 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Adénome hypophysaire ectopique suprasellaire de type prolactinome : cas clinique
  • H. Vincart, O. Lermen, S. Ledeghen, V. Marneffe
| Article suivant Article suivant
  • Amygdalo-hippocampectomie sélective trans T1 antérieur
  • G. Vaz, E. Hennebicq, R. El Tahry, S. Ferrao, A. Boschi, C. Raftopoulos

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.