Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diagnostic échographique d’une invagination intestinale aiguë chez l’enfant et impact thérapeutique - 12/06/19

Sonographic diagnosis of intussusception in children and therapeutic impact

Doi : 10.1016/j.jidi.2019.03.004 
C. Baud a, , I. Taleb-Arrada a, J. Eulliot a, N. Sevette-Bechard a, S. David a, M. Saguintaah a, J. Bolivar-Perrin a, D. Forgues b, O. Prodhomme a
a Service de radiologie pédiatrique, hôpital Arnaud de Villeneuve, 371, avenue du Doyen Gaston Guiraud, 34295 Montpellier cedex 5, France 
b Service de chirurgie viscérale et urologique pédiatrique, hôpital Lapeyronie, 371, avenue du Doyen Gaston Guiraud, 34295 Montpellier cedex 5, France 

Auteur correspondant : Service de radiologie pédiatrique, hôpital Arnaud de Villeneuve, 371, avenue du Doyen Gaston Guiraud, 34295 Montpellier cedex 5, France.Service de radiologie pédiatrique, hôpital Arnaud de Villeneuve371, avenue du Doyen Gaston GuiraudMontpellier cedex 534295France

Résumé

L’invagination intestinale aiguë (IIA) est l’urgence abdominale la plus fréquente du jeune enfant. La pénétration d’un segment intestinal dans l’intestin d’aval entraîne une obstruction digestive et une compression vasculaire au niveau du collet. L’échographie est l’examen diagnostique. Elle détecte une masse digestive de 20–45mm de diamètre antéropostérieur en « cocarde » ou en « cible » centrée par le segment invaginé et son méso. Elle permet de déterminer le type anatomique du boudin, d’identifier une souffrance digestive, de dépister une lésion primitive, et donc de guider la prise en charge thérapeutique. La forme iléocolique « idiopathique » (80 % des cas) due à une hyperplasie lymphoïde du carrefour iléocæcal, est habituellement réduite par lavement ou insufflation gazeuse. La forme iléoiléocolique (10 % des cas) est repérée en cas de souffrance digestive grâce à l’association des deux critères de gravité : l’occlusion du grêle et le liquide piégé à la tête du boudin. L’IIA grêlo-grêlique occlusive (8 % des cas) survient sur un terrain particulier et/ou sur une lésion primitive. Le traitement est chirurgical excepté en cas de lymphome de Burkitt disséminé prouvé histologiquement. L’IIA colocolique (2 % des cas) non occlusive facilement réduite par le lavement, récidive en l’absence d’exérèse de la cause.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Intussusception (I) is the most common abdominal emergency in early childhood. The telescoping of an intestinal segment into the contiguous distal segment, causes intestinal obstruction and vascular compression at the neck level. Sonography (US) has become the gold standard to diagnose or exclude intussusception. US detects an intestinal mass of 20 to 45mm in anteroposterior diameter, with a doughnut or target shape, centered by the invaginated segment and its meso. US enables identification of the anatomic form, recognition of bowel compromise, and depiction of a focal leadpoint, providing guidance for therapeutic management. Idiopathic ileocolic I (80% of cases) is due to lymphoid hyperplasia of the ileocecal area. It is usually reduced by enema therapy. Ileoileocolic I (10% of cases) may be identified in cases of bowel compromise by the association of both risk criteria: small bowel obstruction and presence of trapped fluid within the intussusception. Pathological small bowel I (8% of cases) producing small bowel obstruction, is associated with a predisposing condition and/or with a pathologic leadpoint. It requires surgery except in proven disseminated Burkitt lymphoma. Colocolic I (2% of cases) is easily reduced by therapeutic enema, but will recur if the leadpoint is not removed.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Invagination intestinale aiguë, Hyperplasie lymphoïde, Diverticule de Meckel, Lymphome de Burkitt, Polype

Keywords : Acute intestinal intussusception, Lymphoid hyperplasia, Meckel's diverticulum, Burkitt's lymphoma, Polyp


Plan


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 2 - N° 3

P. 135-142 - juin 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • IRM multiparamétrique de la prostate : protocole pratique
  • O. Rouvière
| Article suivant Article suivant
  • Anomalie du développement veineux
  • L. Bouimetarhan, H. Bellamlih, O. Ayouche, M. Mahi, J. El Fenni, T. Amil, R. Saouab

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.