Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Hepatitis E is an autochthonous disease in industrialized countries - 26/03/08

Doi : GCB-05-2006-30-5-0399-8320-101019-200518612 

Jean-Marie PÉron [1 et 2],

Jean-Michel Mansuy [3],

Hélène Poirson [1],

Christophe Bureau [1 et 2],

Emmanuel Dupuis [1],

Laurent Alric [4],

Jacques Izopet [3],

Jean-Pierre Vinel [1 et 2]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

L'hépatite E est une maladie autochtone dans les pays industrialisés: analyse de 23 malades sur une période de 13 mois dans le Sud-Ouest de la France et comparaison avec l'hépatite A

Le virus de l'hépatite E (VHE) est responsable d'hépatite aiguë surtout dans les pays en voie de développement. En Europe et aux Etats-Unis, la plupart des cas déclarés surviennent chez des malades de retour de zones d'endémies. Le but de ce travail était de décrire les cas d'hépatite aiguë E survenus dans le Sud-Ouest de la France sur une période de 13 mois et de les comparer aux cas d'hépatite A.

Méthodes

23 malades consécutifs ont été analysés. Le diagnostic d'hépatite E était établi sur la présence d'anticorps spécifiques et/ou la détection de l'ARN viral dans le sérum ou les selles par PCR en temps réel. Dans un deuxième temps, certains produits de PCR ont pu être amplifiés.

Résultats

Deux malades (8 %) présentant des pathologies chroniques sous-jacentes sont décédés au cours de leur hospitalisation. Trois malades (13 %) déclaraient un séjours hors Europe dans les 3 mois précédants le début de la maladie. Les souches virales séquencées appartenaient au génotype 3. Ces 23 cas d'hépatite E ont été comparés à 23 malades atteints d'une hépatite A diagnostiquée durant la même période. Les malades infectés par le VHE étaient plus âgés (54,4 ± 16,6 vs 24,5 ± 16,6, P ≪ 0,05), avaient un taux d'ALAT plus bas (55,4 X valeur supérieure à la normale ± 48,6 vs 107,8 X valeur supérieure à la normale ± 82,8, P ≪ 0,05) et avaient moins souvent voyagé en dehors de l'Europe (13 % dans le groupe hépatite E vs 60 % dans le groupe hépatite A, P ≪ 0,05).

Conclusion

L'hépatite E est une infection autochtone dans le Sud-Ouest de la France. Toutes les souches séquençées étaient du génotype 3. Comparés aux malades infectés par le virus de l'hépatite A, les malades infectés par le VHE étaient plus âgés, présentaient un taux d'ALAT plus bas et avaient moins souvent voyagé en dehors de l'Europe.

Abstract

Objectives

Hepatitis E virus (HEV) is responsible for acute hepatitis predominantly in developping countries. In Western Europe and in the US, cases of acute HEV infection are uncommon and occur primarily in travelers returning from endemic countries. The aim of this study was to describe patients with acute hepatitis E in South West France and compare them with patients with acute hepatitis A.

Methods

23 consecutive patients over 13 months were analysed. Acute hepatitis E was diagnosed on the presence of specific serum antibodies or viral RNA detection in serum or stools. Real time PCR products from viraemic patients were sequenced.

Results

All the HEV sequences belonged to genotype 3. Two patients (8%) died during their hospital stay, both suffered from severe underlying disease. Only 3 patients (13%) had travelled outside of Europe, within 3 months of the onset of disease. When compared to 23 patients with acute hepatitis A at the same hospital and during the same time frame, HEV-infected patients were older (54.4 ± 16.6 vs 24.5 ± 16.6, P ≪ 0.05), had lower ALT levels (55.4 X upper normal limit ± 48.6 vs 107.8 X upper normal limit ± 82.8, P ≪ 0.05) and had lower incidence of recent travel outside of Europe (13% in the hepatitis E group vs 60% in the hepatitis A group, P ≪ 0.05).

Conclusions

Hepatitis E can be considered an autochthonous infection in South West France. All strains sequenced were related to genotype III. When compared to hepatitis A, HEV-infected patients were older, had lower ALT levels and had a lower incidence of travel outside of Europe.


Plan



© 2006 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 30 - N° 5

P. 757-762 - mai 2006 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Y a t-il un risque à prescrire du paracétamol chez des malades atteints d'hépatopathies aiguës ou chroniques ?
  • Dominique LARREY
| Article suivant Article suivant
  • Influence of acetaminophen at therapeutic doses on surrogate markers of severity of acute viral hepatitis
  • César Yaghi, Khalil Honein, Joseph Boujaoude, Rita Slim, Rami Moucari, Raymond Sayegh

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.