Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Pathologie du conduit auditif externe - 18/06/19

[4-061-C-10]  - Doi : 10.1016/S1637-5017(19)88352-7 
M. François
 Service d'ORL, Hôpital Robert-Debré, 48, boulevard Sérurier, 75019 Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 10
Iconographies 21
Vidéos 0
Autres 1

Résumé

Le méat acoustique externe (ex conduit auditif externe) est le seul conduit borgne tapissé d'épithélium malpighien kératinisé de l'organisme. Il est très facile à examiner, sous réserve d'effacer ses sinuosités et, chez le nouveau-né, d'écarter ses parois qui sont flaccides. Les trois symptômes qui orientent vers une pathologie du méat acoustique externe sont l'hypoacousie, l'écoulement d'oreille et l'otalgie. Le motif de consultation le plus fréquent est le bouchon de cérumen. Diverses méthodes d'extraction sont possibles, la plus simple étant le lavage d'oreille. La pathologie la plus fréquente est l'otite externe bactérienne ou mycosique dont le traitement est local, par gouttes auriculaires. Les allergies de contact sont traitées par des applications de courte durée de dermocorticoïdes et surtout l'éviction de l'allergène une fois celui-ci repéré par l'interrogatoire, éventuellement complété par des patch-tests. Les corps étrangers d'oreille doivent être enlevés avec l'instrumentation appropriée, mais sans aucune urgence, sauf dans le cas des piles boutons. Les traumatismes du conduit auditif externe par corps étranger pénétrant nécessitent un examen par un oto-rhino-laryngologiste (ORL) pour vérifier l'absence de perforation tympanique. La pathologie malformative type aplasie d'oreille est rare. Découverte à la naissance, elle conduit à demander dès le premier mois un bilan de l'audition pour prise en charge précoce de l'hypoacousie si elle est bilatérale, et une consultation en centre spécialisé pour explications et conseils. Les tumeurs bénignes (cholestéatomes du méat auditif externe) ou malignes (rhabdomyosarcome) sont exceptionnelles, mais doivent être vues rapidement par un ORL.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Conduit auditif externe, Tympanal, Aplasie d'oreille, Otite externe, Otomycose, Gouttes auriculaires, Exostose


Plan


 Les annexes indiquées dans ce PDF sont présentes sur la version étendue de cet article, disponible en ligne ou doi:10.1016/S1637-5017(19)88352-7.


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Article précédent Article précédent
  • Otites séromuqueuses
  • Jean-Michel Triglia, Stéphane Roman, Richard Nicollas
| Article suivant Article suivant
  • Stratégie diagnostique et thérapeutique devant une surdité de l'enfant
  • G. Lina-Granade, E. Truy

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.