Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Évaluation du confort postopératoire après amygdalectomie en ambulatoire chez l'enfant - 01/01/02

C.  Madadaki a ,  M.  Laffon a ,  V.  Lesage a ,  M.H.  Blond b ,  E.  Lescanne c ,  C.  Mercier a * *Auteur correspondant

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 8
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectif : Évaluer le confort de l'enfant ayant subi une amygdalectomie en ambulatoire, quelle que soit la technique chirurgicale prévue, avec prescription systématique de paracétamol-codéine à la sortie de l'hôpital. L'étude a porté sur une durée de 4 j, incluant le jour de l'intervention.

Type d'étude : Étude prospective sur cinq mois.

Patients et méthodes : Enfants devant subir une amygdalectomie en ambulatoire, par Sluder ou dissection, sous anesthésie générale avec intubation endotrachéale. Analgésie peropératoire assurée par des morphinomimétiques et en période postopératoire par morphine intraveineuse et propacétamol, avec relais analgésique par voie orale par paracétamol-codéine jusqu'au 4e jour postopératoire (j3). Observation postopératoire par le personnel infirmier de h0 à h6, puis par la famille jusqu'à j3, portant sur 6 items : douleur spontanée et à la déglutition évaluée par EVS (cotée de 0 à 4), survenue de NVPO (0-1), qualité du sommeil (0-1), de l'alimentation (0-1) et du jeu (0-1), réunis en un score de confort de 0 à 12, considérant un score ≤ 4 très satisfaisant.

Résultats : Sur les 89 enfants correspondant initialement aux critères de l'ambulatoire, 11 étaient exclus après réévaluation avant la sortie. L'âge médian était de 6 ans ; la technique chirurgicale était une dissection chez 49 enfants et une énucléation au Sluder chez 29 enfants. L'évolution postopératoire montrait un score ≤ 4 à j0 et j1 chez 53 enfants (69 %). L'analyse univariée montrait une différence significative de confort et de fréquence de NVPO en faveur de la technique de dissection.

Conclusion : L'utilisation de paracétamol-codéine après amygdalectomie offre une bonne analgésie compatible avec l'ambulatoire, mais la technique au Sluder est significativement source d'un plus grand inconfort.

Mots clés  : Anesthésie pédiatrique ; Amygdalectomie ; Ambulatoire ; Douleur.

Abstract

Objective: Evaluate the comfort in children after ambulatory tonsillectomy, disregarding the surgical technique and with a systematic prescription of paracetamol and codeine. The study lasted 4 days including the day of surgery.

Study desing: Prospective study during 5 months.

Patients and methods: We performed a prospective study over a five-month period to evaluate the comfort in children after ambulatory tonsillectomy. Opioids were used for analgesia during surgery, morphine and propacetamol in the recovery room, and a systematic prescription of paracetamol-codeine between Day 0 to Day 3 at home. The assessment of pain was made by nurses and the family, considering 6 endpoints: spontaneous pain and when swallowing by verbal scale (0 to 4), occurrence of PONV (0 or 1), quality of sleep (0 or 1), quality of feeding (0 or 1) and play (0 or 1), combined in a global score of 0 to 12, with a score ≤ 4 very satisfactory.

Results: 78 children were included, 49 tonsillectomy by dissection, 29 by Sluder. The score were ≤ 4 at Day 0 and Day 1 in 53 children, but statistical analysis (univariate analysis) showed difference between the two surgical procedures with a global comfort score better and PONV lower with dissection procedure.

Conclusion: The use of paracetamol-codeine after tonsillectomy offers a reliable analgesia with very satisfactory scores of comfort. Such prescription is effective in ambulatory tonsillectomy if a rigorous selection of patients is made.

Mots clés  : Paediatric anaesthesia ; Tonsillectomy ; Ambulatory ; Pain.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 10

P. 767-774 - décembre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Induction à séquence rapide en urgence : quelle est la place du fentanyl ?
  • S. Gindre, J.F. Ciais, J. Levraut, J. Dellamonica, J.P. Guerin, D. Grimaud
| Article suivant Article suivant
  • Exposition à la violence en Smur
  • F.X. Duchateau, M.F. Bajolet-Laplante, C. Chollet, A. Ricard-Hibon, J. Marty

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.