Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Exposition à la violence en Smur - 01/01/02

F.X.  Duchateau * ,  M.F.  Bajolet-Laplante,  C.  Chollet,  A.  Ricard-Hibon,  J.  Marty*Auteur correspondant

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 4
Iconographies 0
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

Objectifs : Évaluer le problème de la violence en Smur et réaliser une typologie des agressions.

Type d'étude : Étude multicentrique, ouverte, descriptive.

Patients et méthodes : Un questionnaire anonyme a été proposé à l'ensemble des équipes médicales de dix Smur d'Ile-de-France. Les paramètres recueillis étaient : les antécédents d'agressions physiques, leurs caractéristiques, leurs conséquences ainsi que les menaces physiques ou verbales ressenties depuis le début de l'exercice professionnel. Les résultats sont exprimés en pourcentage et en moyenne.

Résultats : Deux cent soixante-seize questionnaires ont été recueillis. L'existence d'une ou plusieurs agressions était constatée dans 23 % des cas (n = 61) pour un nombre moyen d'années dans la fonction de 8 ± 7 ans. Les contusions représentaient 40 % des lésions (n = 17), les plaies 9 % (n = 4) et les fractures 2 % (n = 1). Seules 4 % des agressions avaient donné lieu à un arrêt de travail (n = 2), 6 % à une ITT (n = 3) et 15 % à un dépôt de plainte (n = 8). Parmi les agressions observées, 4 % avaient bénéficié d'un suivi psychologique post-traumatique (n = 2). Au total, 88 % des personnes avaient été menacées verbalement (n = 200), 41 % physiquement (n = 82), 13 % avec une arme blanche (n = 25) et 12 % avec une arme à feu (n = 23). Seulement 9 % des personnes avaient déjà bénéficié d'une formation dans ce domaine (n = 24).

Conclusion : La violence en Smur est fréquente et le personnel soignant y est peu préparé. La mise en place de formations à la gestion en amont (désamorçage) et en aval (debriefing) devrait être favorisée.

Mots clés  : Violence ; Préhospitalier.

Abstract

Objectives: Evaluate the problem of violence in French EMS system and characterize assaults.

Study design: Multicentric, descriptive, open study.

Patients and methods: A questionnaire was given to a sample of prehospital care providers in Paris area. People were asked about assaults during their careers, typology of the assaults and consequences. Results are presented in percentage and means.

Results: Two hundred seventy-six questionnaires were returned. One or more assaults were recounted by 23% (61/271) of the sample (median of 8 ± 7 years experience on the job). The injuries were bruises in 40% (17/43), wounds in 9% (4/43) and fractures in 2% (1/43). Only 4% of assaults were followed by sick leave, 15% by a complaint. After the assaults, 4% (2/45) reported having got therapy against post-traumatic stress disorder. Eighty-eight per cent reported verbal threat and 41% physical threat. Thirteen per cent (25/200) were threatened with a knife and 12% (23/200) with a gun. Only 9% (24/270) had a formal training for management of violence.

Conclusion: Formal training in the management of violent encounters and prevention of post-traumatic stress should be developed.

Mots clés  : Violence ; Prehospital.

Plan



© 2002  Éditions scientifiques et médicales Elsevier SAS. Tous droits réservés.

Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 21 - N° 10

P. 775-778 - décembre 2002 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Évaluation du confort postopératoire après amygdalectomie en ambulatoire chez l'enfant
  • C. Madadaki, M. Laffon, V. Lesage, M.H. Blond, E. Lescanne, C. Mercier
| Article suivant Article suivant
  • Les médecins anesthésistes-réanimateurs en France en 1999 Premiers résultats de l'enquête démographique nationale Cfar-Sfar-Ined
  • S. Pontone, N. Brouard, P. Scherpereel, G. Boulard, P. Arduin

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.