Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Valeur normale du pic protodiastolique Ea au doppler tissulaire myocardique chez les athlètes de haut niveau, à propos de cent sportifs. - 26/03/08

Doi : AMCV-10-2007-100-10-0003-9683-101019-200602550 

V. Griffet [1],

S. Guérard [1],

L. Galoisy-Guibal [2],

J.-R. Caignault [1],

F. Bernard [1],

R. Brion [1]

Voir les affiliations

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
Article gratuit.

Connectez-vous pour en bénéficier!

Résumé

Introduction : Un entraînement physique intense peut induire des modifications morphologiques et fonctionnelles du cœur, réalisant le « cœur d’athlète ». Il peut ainsi être responsable d’une hypertrophie ventriculaire gauche d’adaptation (HVG), qu’il est parfois difficile de différencier d’une cardiomyopathie hypertrophique (CMH) avec son risque vital. L’échocardiographie permet le plus souvent ce diagnostic différentiel, mais elle peut être insuffisante dans les cas limites.

Objectif : L’apport récent du doppler tissulaire myocardique (DTM) pour le diagnostic de CMH a été souligné. Des valeurs normales chez les sportifs ont été publiées, mais ces séries ne concernent qu’un petit nombre d’athlètes dans un petit nombre de disciplines sportives.

Méthodes : Nous avons donc évalué en échocardiographie avec mesure du DTM à l’anneau mitral latéral, 100 sportifs de haut niveau issus de disciplines très diverses, afin de disposer d’une valeur moyenne de référence des vélocités protodiastoliques Ea.

Résultats : Le pic protodiastolique Ea est mesuré à 18,2 +/- 2,7 cm/s. Le rapport E/A est évalué à 1,7 +/- 0,4. On constate pour 75 % des athlètes une valeur de Ea = 17 cm/s et pour 84 % d’entre eux, le rapport E/Ea est = 6. Ea est corrélé positivement au rapport E/A et négativement à l’âge.

Conclusion : Les athlètes de haut niveau ont des vélocités protodiastoliques mesurées au DTM élevées grâce à l’entraînement physique.

Cette étude permet d’établir une valeur moyenne Ea de référence dans cette population particulière, avec un intérêt potentiel pour différencier HVG et CMH.

Abstract

Normal values of the peak early diastolic Ea using myocardial tissue Doppler in 100 elite athletes.

Introduction: Intense physical training can induce morphological and functional changes in the heart, leading to ‘Athlete’s heart’. This can be responsible for adaptive left ventricular hypertrophy (LVH), which is sometimes difficult to differentiate from hypertrophic cardiomyopathy (HCM) with its inherent threat to life. Echocardiography usually allows the diagnosis to be clarified, but in borderline cases it can be insufficient.

Objective: The value of myocardial tissue Doppler (MTD) in the diagnosis of HCM has been highlighted recently. Normal values in athletes have been published, but these series have only studied a small number of athletes in a small number of sporting disciplines.

Methods: Using echocardiography with MTD at the lateral mitral annulus, we therefore evaluated 100 elite athletes from a very wide range of disciplines, in order to obtain a mean reference value for early diastolic Ea velocities.

Results: The peak early diastolic Ea was measured at 18.2 +/- 2.7 cm/s. The E/A ratio was 1.7 +/- 0.4. We found that 75% of the athletes had a value for Ea = 17 cm/s, and for 84% of them the E/Ea ratio was correlated positively with the E/A ratio, and negatively with age.

Conclusion: Elite athletes have early diastolic velocities measured with MTD that are higher due to their physical training.

This study has allowed a mean reference value to be established for Ea in this specific population, with the potential opportunity to distinguish between LVH and HCM.


Mots clés : Athlètes , doppler tissulaire myocardique , cardiomyopathie hypertrophique


Plan



© 2007 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 100 - N° 10

P. 809-815 - octobre 2007 Retour au numéro
Article suivant Article suivant
  • Traitement par carvedilol dans l’insuffisance cardiaque en pratique libérale (initiation du traitement et suivi à un an). Étude KEOPS.
  • M. Komajda, P. Amouyel, N. Johnson, L. Bergougnoux, T. Laperche, P. de Groote, P. Jaillon, A. Cohen-Solal,

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.