Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Micropapillary carcinoma: description and rise in incidence in the French Marne-Ardennes thyroid cancer registry - 08/07/19

Microcarcinome papillaire?: description et évolution de l’incidence du registre des cancers thyroïdiens Marne-Ardennes

Doi : 10.1016/j.ando.2019.06.001 
M Zalzali 1, A Debreuve 2, C Richard 1, C Filieri 1, C Schvartz 2
1 Nuclear medicine-thyroid Unit, Institut Jean Godinot de Reims, France 
2 Thyroid Cancer Registry of Marne-Ardennes, France 

Sous presse. Manuscrit accepté. Disponible en ligne depuis le lundi 08 juillet 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Abstract

Context: Yearly incidence of thyroid cancer has nearly tripled in the past four decades, due to improvements in and better use of diagnostic procedures, enabling detection of smaller tumors, and notably micropapillary carcinoma (MPC: ≤10 mm).

Objectives: The aim of our study was to confirm increasing incidence, to describe the characteristics and circumstances of discovery, and to examine the reasons for this rise in incidence of MPCs, based on the French Marne-Ardennes registry for 1975-2014.

Design: This was a retrospective observational cohort study.

Results: 2,671 patients with thyroid cancer were included for the period 1975-2014, with 966 (36.2%) MPCs. The percentage increased from 18.9% for 1975-1984 to 45.1% for 2005-2014. Standardized incidence per 100,000 patient-years increased from 0.86 for 1975-1984 to 6.20 for 2005-2014. Incidence was higher in women (ranging from 1.15 to 8.91) than in men (from 0.20 to 2.54). Incidence increased more in ≥50 year-olds (from 0.41 to 4.21) than in <50 year-olds (from 0.45 to 1.99). Most MPCs (84.6%) were discovered incidentally on histology, and were mainly unifocal (79.4%). Incidental MPCs were smaller, affected older patients and were less multifocal than those suspected before surgery. MPCs were associated with excellent survival and low morbidity, with <1.9% progression.

Conclusion: The present study confirmed the large rise in incidence of MPCs reported elsewhere. Most MPCs were discovered incidentally on histological examination in the context of surgery for benign pathology. Changes in access to health care and in physicians’ and pathologists’ practices are likely explanations for our findings.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Résumé

Contexte : L’incidence du cancer de la thyroïde a presque triplé au cours des quatre dernières décennies, grâce aux progrès dans les procédés et dans les pratiques diagnostiques, qui permettent de détecter des tumeurs de plus petite taille, et notamment les microcarcinomes de forme papillaire (MPC), définis par une taille égale ou inférieure à 10 cm.

Objectifs : L’objectif de notre étude était de valider l’augmentation du taux d’incidence des MPCs, de décrire les caractéristiques, les circonstances de découverte et d’examiner les raisons de cette évolution d’après les données du registre des cancers thyroïdiens Marne-Ardennes en France de 1975 à 2014.

Méthodes : Il s’agit d’une étude de cohorte rétrospective et observationnelle.

Résultats : 2671 patients atteints d’un cancer de la thyroïde entre 1975 et 2014 ont été inclus, parmi lesquels 966 (36,2 %) étaient des MCPs. Ce pourcentage passe de 18,9 % à 45,1 % entre les périodes 1975-1984 et 2005-2014. Le taux d’incidence standardisée pour 100 000 patients-année augmente de 0,86 à 6,20 entre 1975-1984 et 2005-2014. L’incidence était plus élevée chez les femmes (de 1,15 à 8,91) que chez les hommes (de 0,20 à 2,54). Les taux d’incidence ont augmenté davantage chez les personnes de 50 ans et plus (de 0,41 à 4,21) par rapport à la population de moins de 50 ans (de 0,45 à 1,99). La plupart des MCPs (84,6 %) sont de découverte histologique fortuite et sont unifocaux (79,4 %). Les MCPs fortuits étaient plus petits, diagnostiqués chez des patients plus âgés et moins multifocaux que les MCPs suspectés avant la chirurgie. Les MCPs étaient associés à une excellente survie et un faible taux de morbidité avec moins de 1,9 % d’événements évolutifs.

Conclusion : Notre travail démontre une augmentation importante de l’incidence des MCPs, comme déjà décrits par d’autres études. La majorité des MCPs sont de découverte fortuite lors d’un examen histologique dans le cadre d’une chirurgie pour pathologie bénigne. Les changements dans l’accès aux soins de santé et les pratiques des médecins et des pathologistes sont des explications probables de nos constatations.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Keywords : micropapillary carcinoma, incidence, standardized incidence rate, incidence of thyroid cancer, thyroid cancer registry

Mots-clés : incidence, incidence du cancer thyroïdien, microcarcinome papillaire, registre des cancers thyroïdiens, taux incidence standardisée



© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.