Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Particularités et modalités de la prise en charge de l’hypertension artérielle dans les pays d’Afrique subsaharienne - 10/07/19

Particularities and management of arterial hypertension in sub-saharan Africa

Doi : 10.1016/S0001-4079(19)31985-5 
Laurent Fourcade , Jean-Étienne Touze ⁎⁎
 Cardiologie, Hôpital d’Instruction des Armées Laveran, BP 60149, 13384 Marseille cedex 13 
⁎⁎ Centre Cardio Vasculaire Valmante, 13009 Marseille, Membre de l’Académie nationale de médecine. 

RÉSUMÉ

L’hypertension artérielle (HTA) représente un problème de santé publique à l’échelle mondiale. Plus d’un quart de la population mondiale adulte est hypertendue, cette proportion devrait augmenter dans les années à venir et l’Afrique subsaharienne ne fait pas exception à cette tendance : cent cinquante millions de patients y souffriront d’HTA en 2025. Cette augmentation est liée au vieillissement et à la croissance de la population, mais aussi à la multiplication du nombre de sujets obèses ou en surpoids, avec une association au diabète de type 2 fréquente et délétère. Ces tendances sont étroitement associées à l’urbanisation et au changement de mode de vie. En Afrique subsaharienne, l’HTA comporte des particularités étiopathogéniques, notamment son caractère sodium-dépendant et une activité rénine basse. Les complications sont fréquentes, témoignant à la fois d’une prise en charge thérapeutique tardive et déficitaire, ainsi que d’une probable susceptibilité d’origine génétique. L’insuffisance cardiaque, les accidents vasculaires cérébraux et l’insuffisance rénale surviennent souvent chez des sujets jeunes. Sur le plan thérapeutique, les contraintes logistiques et économiques rendent les recommandations des sociétés savantes difficilement applicables à l’échelle communautaire. Diurétiques thiazidiques et inhibiteurs des canaux calciques doivent être privilégiés, en association aux mesures hygiéno-diététiques et notamment à la réduction des apports sodés.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

SUMMARY

More than 25 % of adults worldwide have high blood pressure, and this proportion is expected to rise in coming years. In sub-Saharan Africa, it is estimated that 150 million persons will be hypertensive by 2025. This increase appears to be related to the growth and aging of the population, as well as to the growing number of overweight and obese persons. The association with type-2 diabetes is frequent and deleterious. These trends are associated with urbanization and lifestyle westernization. Hypertension presents several etiopathogenic particularities in sub-Saharan Africa, especially with respect to sodium sensitivity and low renin activity. Target organ damage is more common, due to delayed and inadequate therapeutic management and to a likely genetic predisposition. Heart failure, stroke and renal failure often occur in young people. The mainstay of treatment is the use of thiazide diuretics and calcium channel blockers, combined with lifestyle and dietary measures (especially sodium restriction). Because of logistic and economic difficulties, recommendations issued by international societies may not be applicable at the community level.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Hypertension artérielle, Afrique subsaharienne, Systeme cardiovasculaire, Thérapeutique

Key-words : Hypertension, Africa south of the Sahara, Cardiovascular system, Therapeutics



 Tirés à part : Professeur Laurent Fourcade, même adresse


© 2011  l’Académie nationale de médecine. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 195 - N° 6

P. 1269-1283 - juin 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Le tabagisme dans les pays en développement : un facteur de risque et de pauvreté
  • Daniel Thomas
| Article suivant Article suivant
  • Les facteurs de risque cardiovasculaire dans les pays en développement : Évolution et enjeux
  • Jean-Étienne Touze, Jean-Paul Bounhoure, Laurent Fourcade, Claude Jaffiol, Daniel Thomas

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.