Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Les cellulites cervico-faciales. Une grave urgence ORL - 10/07/19

Cervico-facial fascitiis. A major ENT emergency

Doi : 10.1016/S0001-4079(19)32072-2 
Patrice Tran Ba Huy * , Jean-Philippe Blancal *, Benjamin Verillaud *, Alexandre Mebazaa **, Philippe Herman **
* ORL, Hôpital Lariboisière, 41 bld de la Chapelle, — 75475 Paris cedex 10, 
** Anesthésie-réanimation, Hôpital Lariboisière — Paris 

RÉSUMÉ

Les cellulites cervico-faciales représentent aujourd’hui l’une des urgences ORL les plus graves, qui engage très rapidement le pronostic vital et nécessite une prise en charge multidisciplinaire immédiate. Elles réalisent une affection nécrosante extensive, se développant à partir d’une infection banale, pharyngée ou dentaire, et diffusant le long des cloisonnements aponévrotiques de la face et du cou, vers le médiastin. L’analyse rétrospective d’une série de 150 cas consécutifs reçus dans notre centre d’urgences entre janvier 2001 et décembre 2006 montre : — une mortalité de 7 % ; — la survenue d’une Pneumopathie chez un tiers des patients, etlou d’une défaillance hémodynamique ou d’une médiastinite chez près de la moitié des patients ; — une durée moyenne de ventilation mécanique de dix jours, d’intubation de treize jours, de trachéotomie de trente et un jour, de séjour en réanimation de dix sept jours et d’hospitalisation totale de vingt-six jours ; — des séquelles fonctionnelles et esthétiques souvent lourdes chez la moitié des patients. Ces chiffres attestent de la gravité de cette pathologie et justifient que, face à une infection de la sphère ORL apparemment banale, le praticien s’ inquiète de l’apparition de tous signes fonctionnels intenses ou de sepsis sévère et dirige son patient en urgence vers un centre spécialisé où sera pratiqué en urgence un scanner cervico-thoracique. Le traitement associe alors une mise à plat chirurgical traitant la porte d’entrée et drainant les différentes loges cervicales ou thoraciques par cervicotomie et au besoin thoracotomie, et une prise en charge globale du sepsis au sein d’un service d’anesthésie-réanimation où le patient est maintenu intubé et sédaté. Au plan épidémiologique, aucun facteur favorisant ni terrain particulier n’est retrouvé, hormis sans doute un traitement initial inadapté ainsi qu’une automédication qui, dans cette étude, ne concernait que la prise d’ AINS.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

SUMMARY

Cervical fasciitis is one of the most severe ENT emergencies, requiring immediate management by a multidisciplinary team. Often due to a benign pharyngeal or dental infection, this life-threatening condition leads to extensive necrosis spreading along the fascia of the neck, possibly to the mediastinum. A retrospective analysis of 150 consecutive patients admitted to our institution between January 2001 and December 2006 showed: — a 7 % mortality rate ; — pulmonary involvement in one-third of cases and hemodynamic failure or mediastinitis in half the patients ; — mechanical ventilation for an average of 10 days, intubation for 13 days, tracheostomy for 31 days, intensive care unit management for 17 days, and hospitalization for 26 days ; and — functional and esthetic sequelae in about half the patients. These data underscore the extreme severity of cervicofacial fasciitis and the need to pay close attention to any general or functional signs of severe sepsis in patients with apparently mild head or neck infections. Such patients should be urgently referred to a tertiary center for immediate CT scan and surgical drainage of any cervical or thoracic abscesses. Intensive medical care is needed to manage the frequent cardio-hemodynamic failure and secondary pulmonary/mediastinal infections. The only possible predisposing factors so far identified are inadequate initial medical treatment and self-medication with nonsteroidal antiinflammatory drugs.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Abcès, Médiastinite, Maladies Du Rhinopharynx, Thoracoscopie, Urgentologie

Key-words (Index Medicus) : ABSCESS, Mediastinitis, Nasopharyngeal Diseases, Thoracoscopy, Emergency Medicine



 Tirés à part : Professeur Patrice Tran Ba Huy, même adresse


© 2011  l’Académie nationale de médecine. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 195 - N° 3

P. 661-678 - mars 2011 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Prise en charge de la dénutrition à l’hôpital : savoir diagnostiquer la dénutrition et ses risques de complications pour mieux les prévenir et les traiter
  • Luc Cynober
| Article suivant Article suivant
  • Comment sécuriser les traitements par les biomédicaments?
  • Jean-Louis Prugnaud

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.