Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Risque à 3 mois, 1 an et 5 ans des accidents ischémiques transitoires et infarctus cérébraux mineurs dans une cohorte contemporaine, multicentrique, multinationale, multicontinentale de 4879 patients - 18/07/19

Risk at 3 months, 1 year and 5 years of transient ischemic attacks and minor ischemic strokes in a multicentric, multinational and multicontinental contemporary cohort of 4879 patients

Doi : 10.1016/j.banm.2018.11.001 
P. Amarenco
 Service de neurologie et centre d’accueil et de traitement de l’attaque cérébrale, SOS-AIT, hôpital Bichat, 46, rue Henri-Huchard, 75018, Paris, France 

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

pages 6
Iconographies 1
Vidéos 0
Autres 0

Résumé

L’accident ischémique cérébral (ou rétinien) transitoire (AIT) et l’infarctus cérébral mineur (sans handicap) offrent l’opportunité d’éviter un nouvel AVC ischémique avec handicap si le patient est exploré aussi rapidement que possible pour détecter la cause et la traiter sans délai. Le risque est très élevé dans les 90 premiers jours, notamment dans les 10–20 premiers jours, puis a tendance à beaucoup diminuer, donnant l’impression d’un risque faible à long-terme. Ce risque à long-terme a été, cependant, peu étudié. Le registre TIAregistry.org avait pour objectif de déterminer le risque à court et long-terme de patients avec AIT ou infarctus cérébral mineur. Les patients ont été inclus consécutivement dans 61 unités neurovasculaires organisées pour la prise en charge des AIT en urgence, dans 21 pays en Europe, Moyen-Orient, Asie et Amérique Latine, aussitôt que possible et jusqu’à 7jours après l’épisode qualifiant, et suivis 5 ans. Le critère de jugement primaire était la survenue d’un AVC, infarctus du myocarde ou mort vasculaire. Au total, 4739 patients ont été inclus dont 80 % dans les 24heures suivant les premiers symptômes, dont 3847 ont été suivis 5 ans. En dépit d’une prise en charge thérapeutique optimale tout au long du suivi, le risque de récidive à 3 mois, 1 an, et 5 ans était de 4 %, 6,2 % [IC à 95 %, 5,5–7,0 %], et 12,9 % [IC à 95 %, 11,8–14,1 %], respectivement. La moitié de ce risque était observé la première année post-AIT/infarctus cérébral mineur, et la moitié entre 1 an et 5 ans. À 5 ans, le risque de décès toutes causes, de décès cardiovasculaire, d’hémorragie majeure et d’hémorragie intracrânienne étaient respectivement de 10,6 %, 2,7 %, 1,5 %, et 1,1 %. Le risque de récidive d’AVC fatal ou non était de 9,5 %. Le risque à 5 ans d’AVC avec handicap (mRS>1) était de 7,9 % [IC à 95 %, 7,1–8,9 %]. En conclusion, le risque vasculaire après un AIT ou un infarctus cérébral mineur est de 6,5 % à un an et de 13 % à 5 ans, et ce risque est maximal durant les premiers jours, puis s’accroît de façon continue jusqu’à 5 ans, et 60 % de ce risque concerne des AVC avec handicap significatif. De nouvelles mesures de prévention sont nécessaires pour diminuer ce risque.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Summary

Transient ischemic cerebral (or retinal) attack (TIA) or minor ischemic stroke (with no handicap left) is the best opportunity to prevent a handicap due to a new brain infarction, provided the patient is evaluated as soon as possible to find out the cause and treated immediately. This risk is very high within the first 90 days, particularly the first 10–20 days, then tends to decrease, suggesting a low long-term risk. This long-term risk is however not well known. The TIAregistry.org aimed to determine the short- and long-term risks in patients with TIA or minor ischemic stroke. Patients were consecutively included in 61 neurovascular units organized for emergent TIA management in 21 countries in Europe, Middle-East, Asia and Latin America, as early as possible and no later than 7 days after the qualifying event. They were followed up over the next 5 years. The primary end-point was stroke, myocardial infarction or vascular death. Of 4739 patients, 80% were included within 24hours of symptom onset, of whom 3847 were followed 5 years. Despite optimal therapeutic management over the 5 years, the risk of primary endpoint was 4%, 6.2% [95% CI, 5.5–7.0%], and 12.9% [95% CI, 11.8–14.1%], at 3 months, 1 and 5 years, respectively. Half of the risk was observed over the first 365 days following the TIA or minor ischemic stroke, and half of events occurred between 1 and 5 years. At 5 years, the risk of all cause death, cardiovascular death, major hemorrhage, and intracranial hemorrhage was 10.6%, 2.7%, 1.5%, and 1.1%, respectively. The 5-year stroke risk was 9.5%. The risk of handicap (modified Rankin scale>1) due to a stroke at 5 years was 7.9% [95% CI, 7.1–8.9%]. In conclusion, after a TIA of a minor ischemic stroke the risk of major vascular event was 6.5% at one year and 13% at 5 years. The risk is the highest during the first days, then steadily increases until 5 years, and 60% of the events were stroke with significant handicap. New prevention strategies are needed to address this risk.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Accident ischémique transitoire, Accident vasculaire cérébral

Keywords : Ischemic Attack, Transient, Stroke


Plan


 Séance du 5 mars 2019.


© 2019  Publié par Elsevier Masson SAS.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Vol 203 - N° 5

P. 315-320 - juillet 2019 Retour au numéro
Article précédent Article précédent
  • Discussion suite à la communication : « L’héritage santé des Jeux Olympiques »
  • A. Calmat
| Article suivant Article suivant
  • Un nouveau modèle animal d’étude du neuroblastome
  • V. Castellani

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

L'accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l'unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.