Médecine

Paramédical

Autres domaines

Table des matières EMC Démo S'abonner

Endobrachyœsophage - 18/07/19

[9-202-E-10]  - Doi : 10.1016/S1155-1968(19)89492-0 
L. Quénéhervé, MD a, , M. Robaszkiewicz, MD, PhD b, E. Coron, MD, PhD a, E. Perez Cuadrado Robles, MD, PhD c
a Institut des maladies de l'appareil digestif (IMAD), Hôtel Dieu, CHU de Nantes, place Alexis-Ricordeau, 44000 Nantes, France 
b Service de gastroentérologie, Cavale blanche, CHU de Brest, boulevard Tanguy-Prigent, 29200 Brest, France 
c Cliniques universitaires Saint-Luc, Bruxelles, avenue Hippocrate 10, 1200 Woluwe-Saint-Lambert, Belgique 

Auteur correspondant.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

pages 10
Iconographies 8
Vidéos 0
Autres 3

Résumé

L'endobrachyœsophage (EBO) correspond à une métaplasie définie par le remplacement de la muqueuse malpighienne normale du bas œsophage par une muqueuse glandulaire comportant de l'épithélium intestinal. La prévalence de l'EBO en population générale est de moins de 2 %. Le principal facteur de risque est le reflux gastro-œsophagien et dans une moindre mesure, l'âge, le sexe masculin, l'obésité androïde et une origine caucasienne. Le diagnostic d'EBO est suspecté lors d'une endoscopie digestive haute mettant en évidence une ascension de la ligne Z par rapport au sommet des plis gastriques ; il est confirmé par l'examen histologique des biopsies de la muqueuse métaplasique qui révèle la présence de métaplasie intestinale. Le risque évolutif de l'EBO est la transformation maligne en adénocarcinome ; ce risque est évalué à moins de 0,5 % par an pour un patient donné. Les patients ayant un EBO font donc l'objet d'une surveillance régulière, d'autant plus rapprochée que la hauteur de l'EBO est importante. En cas d'apparition de lésions dysplasiques confirmées, un traitement endoscopique en centre expert, adapté au stade de dysplasie, à l'aspect de la lésion et à sa taille, est la règle. L'EBO non dysplasique ne doit pas être traité préventivement. La dysplasie de bas grade si elle est confirmée à six mois doit faire l'objet d'une ablation, de même que l'EBO résiduel après exérèse d'une lésion en dysplasie de haut grade. Les lésions surélevées doivent être réséquées endoscopiquement, par mucosectomie endoscopique ou dissection sous-muqueuse. Certains cancers superficiels avec des facteurs de bon pronostic peuvent être traités par résection endoscopique seule.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots-clés : Endobrachyœsophage, Dépistage de lésions précancéreuses, Endoscopie digestive


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’achat d’article à l’unité est indisponible à l’heure actuelle.

Déjà abonné à ce traité ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.