Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Diagnostiquer le trouble de stress post-traumatique chez l’enfant : le passage du DSM-IV-TR au DSM-5 - 25/07/19

Post-traumatic stress disorder diagnosis in children: The transition from DSM-IV-TR to DSM-5

Doi : 10.1016/j.psfr.2019.01.002 
C. Latrèche a, 1, F. Brodard a, , b, 2
a Université de Lausanne, institut de psychologie, Quartier UNIL - Mouline, 1015 Lausanne, Suisse 
b Centre de recherche sur la famille et le développement (FADO), université de Lausanne, 1015 Lausanne, Suisse 

Auteur correspondant.
Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le jeudi 25 juillet 2019

Résumé

Depuis la publication du DSM-IV-TR, le diagnostic de stress post-traumatique chez l’enfant a fait l’objet de nombreuses critiques. Ces dernières ont essentiellement visé les critères diagnostiques, jugés inappropriés au développement. Diverses alternatives ont été élaborées pour remédier à ces limites, et pour ainsi réviser le diagnostic dans le DSM-5. Cet article examine la proposition des traumatismes complexes, de Cook et al. (2005) et de van der Kolk (2005), considérée comme plus pertinente pour diagnostiquer les enfants. Cependant, l’absence de consensus sur la question de son inclusion dans le DSM-5 a contribué à son rejet dans le manuel. D’une part, nous discutons des conséquences considérables de cette décision sur différents acteurs : professionnels, patients, proches des patients. D’autre part, nous examinons les adaptations proposées dans le DSM-5 pour fournir des critères diagnostiques plus appropriés aux particularités des enfants. Enfin, nous présentons la proposition de l’OMS pour la CIM-11, prometteuse pour la reconnaissance des traumatismes complexes chez l’enfant.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

Since the publication of the DSM-IV-TR, the diagnosis of posttraumatic stress disorder (PTSD) in children has been subject to criticism from the scientific community. These criticisms essentially targeted the diagnostic criteria, which were deemed developmentally inappropriate, but also the lack of empirical data from studies of young children and the low prevalence of PTSD in children. Therefore, many alternative diagnostic algorithms were elaborated to address these limitations, in order to revise the diagnosis in the DSM-5. In this article, we start by jointly considering Cook et al.’s (2005) and van der Kolk's (2005) proposals for revision. They refer to complex trauma, which, unlike PTSD, concerns the early experience of multiple traumatic events, and which are, in most cases, of interpersonal nature, often occurring in the child's family circle. We analyze why this proposal is considered more adequate for diagnosing children. Indeed, we find two main reasons for its relevance. Firstly, children would be diagnosed with only one disorder, rather than being diagnosed with multiple comorbid disorders, which would allow a comprehensive understanding of their symptoms. Secondly, as complex trauma leads to adverse consequences on children's future lives, especially on their adult health, such a proposal would enable the development of adequate treatment. We then evaluate the arguments for and against its inclusion in the DSM-5, which indicates a lack of consensus on the proposal of complex trauma. This disagreement contributed to its exclusion from the manual. As it was rejected, we study rigorously the modifications of the revised diagnostic criteria of PTSD in the DSM-5, and compare it to the proposal of complex trauma. On the one hand, we consider the detrimental impact of this decision upon professionals, service users, as well as carers. On the other hand, we highlight its efforts to propose more appropriate diagnostic criteria for children, with the introduction of a preschool subtype. Moreover, we view the new dissociative subtype as contributing to the inclusion of an essential dimension of complex trauma in the diagnosis of PTSD. Finally, we explore another classification, that is, the ICD-11 complex PTSD, which is a non-definitive, yet promising proposal for the acknowledgment of complex trauma in children.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Stress post-traumatique, Enfant, DSM-5, Traumatismes complexes, Trouble de développement traumatique

Keywords : Posttraumatic stress disorder, Children, DSM-5, Complex trauma, Developmental trauma disorder


Plan


© 2019  Société Française de Psychologie. Publié par Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement ou un achat à l’unité.

Déjà abonné à cette revue ?

;

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.