Médecine

Paramédical

Autres domaines


S'abonner

Comment évaluer l’action humaine en fonction d’un développement durable du Soi ? Contribution faite à partir des travaux de Pierre Janet - 27/07/19

How can human action be assessed in terms of sustainable development of the Self? Contribution based on the work of Pierre Janet

Doi : 10.1016/j.amp.2019.01.009 
Lucien Oulahbib
 Lyon 3, Droit-Science Politique, 28, rue du Doyenné, 69005 Lyon, France 

Sous presse. Épreuves corrigées par l'auteur. Disponible en ligne depuis le Saturday 27 July 2019
Cet article a été publié dans un numéro de la revue, cliquez ici pour y accéder

Résumé

Les quatre « sentiments » analysés il y a bientôt cent ans par Pierre Janet (effort, joie, tristesse, fatigue), et qu’il nommait les « régulateurs de l’action », forment déjà une estimation/évaluation donnée de cette dernière en ce sens où ils apportent quelque chose de positif (effort, joie) ou de négatif (tristesse, fatigue) en fonction d’un but donné : évaluer. S’établit alors la perception ou croyance que ce faisant l’on (se) conserve au sens de préserver une certaine continuité et l’on s’affine aussi dans l’idée de se renouveler en mieux ; ce qui implique techniquement (logiquement) d’utiliser une diversité d’approche et une hiérarchisation des priorités appelées ici respectivement dispersion et dissolution, la première étant plus associée à l’affinement et la seconde à la conversation. C’est ce qui sera nommé ici les quatre inflexions des régulateurs de l’action que sont les quatre sentiments ci-dessus. Ces inflexions sont repérables à la fois anthropologiquement (social-historiquement) et structuralement (universellement) au sens de questionner la signification de la réalisation (logique quantitative ou utilitarisme) de l’action : si a alors b si et seulement si a alors b (en vue de se conserver, s’affiner, se diversifier, hiérarchiser) ; et ce questionnement se nomme rationalité morale et politique ; par ce « biais », les quatre sentiments légitiment leur contenu au sens où leur déroulé n’est pas seulement logique de type si a alors b : il se justifie par le filtre d’une signification qui met en question certaines fins pour une part intimes ; mais il ne s’agit pas considérer ce faisant qu’il s’agit d’autant de « biais » subjectifs rendant sinon impossible, du moins relative, l’appréhension dite « objective ». Il faut plutôt considérer qu’une interaction permanente se noue entre logique et rationalité, et, par là, objective morphologiquement, c’est-à-dire universellement, cette interface propre à toute action.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Abstract

The “four feelings” that Pierre Janet identified almost a hundred years ago (effort, joy, sadness, fatigue) and that he called the “regulators of action” already form a given estimate/evaluation of the latter in the sense that they bring something positive (effort, joy) or negative (sadness, fatigue) according to a given goal: evaluation. This then establishes the perception or belief that by doing so we preserve ourselves in the sense of preserving a certain continuity and we also refine ourselves in the idea of renewing ourselves better; which technically (logically) implies using a diversity of approach and a prioritization of principles of action called respectively dispersion and dissolution, the former being more associated with refinement and the latter with conservation. It is what will be called here the four inflections of the regulators of the action that are the four feelings above. These inflections are noticeable both anthropologically (socially-historically) and structurally (universally) in the sense of questioning the meaning of the realization (quantitative logic or utilitarianism) of the action: if a then b if and only if a then b (in order to preserve, refine, diversify, prioritize); and this questioning is called moral and political rationality; through this “bias” the four feelings legitimize their content in the sense that their unfolding is not only logical of type if a then b: it is justified by the filter of a meaning that calls into question certain intimate ends; but it is not a question of considering that it is as much subjective “bias” making the so-called “objective” apprehension, if not impossible, at least relative. Rather, we must consider that a permanent interaction is established between logic and rationality, and thus objective morphologically, i.e. universally this interface specific to any action.

Le texte complet de cet article est disponible en PDF.

Mots clés : Conservation, Dispersion, Dissolution, Effort, Fatigue, Janet Pierre, Joie, Logique, Objectif, Subjectif, Rationalité, Tristesse

Keywords : Conservation, Dispersion, Dissolution, Effort, Janet Pierre, Joy, Logic, Goal, Subjective, Rationality, Sadness, Tiredness


Plan


© 2019  Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Ajouter à ma bibliothèque Retirer de ma bibliothèque Imprimer
Export

    Export citations

  • Fichier

  • Contenu

Bienvenue sur EM-consulte, la référence des professionnels de santé.
L’accès au texte intégral de cet article nécessite un abonnement.

Déjà abonné à cette revue ?

Mon compte


Plateformes Elsevier Masson

Déclaration CNIL

EM-CONSULTE.COM est déclaré à la CNIL, déclaration n° 1286925.

En application de la loi nº78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez des droits d'opposition (art.26 de la loi), d'accès (art.34 à 38 de la loi), et de rectification (art.36 de la loi) des données vous concernant. Ainsi, vous pouvez exiger que soient rectifiées, complétées, clarifiées, mises à jour ou effacées les informations vous concernant qui sont inexactes, incomplètes, équivoques, périmées ou dont la collecte ou l'utilisation ou la conservation est interdite.
Les informations personnelles concernant les visiteurs de notre site, y compris leur identité, sont confidentielles.
Le responsable du site s'engage sur l'honneur à respecter les conditions légales de confidentialité applicables en France et à ne pas divulguer ces informations à des tiers.